NOUVELLES

Les autorités européennes entendent agir afin de contenir la crise de la dette

05/06/2012 06:45 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Des responsables européens se sont engagés à agir, mardi, lors d'une conférence téléphonique d'urgence des pays membres du G7 afin de discuter de l'aggravation de la crise de la dette en Europe, selon les échos en provenance de certaines capitales.

Peu de détails ont cependant fait surface, et le ministre canadien des Finances, Jim Flaherty, qui a pris part à la conférence en compagnie du gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a refusé de répondre aux questions à ce sujet.

Les informations faisant état de progrès provenaient essentiellement de Tokyo et Washington, qui ont affirmé que les ministres européens des Finances ayant participé à la conférence savaient qu'il était nécessaire d'agir afin de rassurer les marchés.

Le ministre japonais des Finances, Jun Azumi, a dit que les membres européens du G7 s'étaient engagés à «accélérer leurs efforts» afin de contenir la crise, selon Jiji Press.

De son côté, le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, a indiqué que les dirigeants européens agissaient en étant conscients de l'urgence de la situation, en particulier en ce qui a trait aux banques européennes vulnérables.

Le porte-parole américain a affirmé que Washington espérait que les dirigeants européens interviennent plus rapidement lors des semaines à venir, incluant celles menant au sommet du G20, les 18 et 19 juin.

Le Canada et les États-Unis estiment depuis un bon moment que l'Europe devrait régler le problème au moyen d'une aide financière massive, similaire à celle accordée par Washington à la suite de la crise de 2008, afin de stabiliser le système bancaire.

M. Flaherty a cependant préféré ne pas préciser, mardi, si des progrès avaient été réalisés, se bornant à dire que les entretiens avaient été longs.

Des responsables de l'Allemagne, de la France, de l'Italie et de la Grande-Bretagne ont également pris part à la conférence téléphonique.

PLUS:pc