NOUVELLES

Le Yémen, victime d'une crise humanitaire "ignorée" (responsable USA)

05/06/2012 07:17 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

Le Yémen est victime d'une crise humanitaire "ignorée" par la communauté internationale, malgré son niveau similaire à celui observé dans la Corne de l'Afrique ou au Sahel, a affirmé mardi une responsable américaine.

"C'est généralement ignoré, si vous regardez la crise globale en ce moment, le Yémen ne figure pas sur la liste" des pays ayant besoin d'aide "et il en a vraiment besoin", a déclaré à l'AFP à Rome Nancy Lindborg, administratrice adjointe de l'agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), à l'issue d'une visite dans ce pays.

Dix millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire dont cinq millions ont besoin d'une aide urgente, a déclaré M. Lindborg, ajoutant que la crise a été "exacerbée" par les conflits et la transition politique.

La très faible disponibilité des ressources en eau est un autre problème particulièrement sérieux au Yémen "et le gouvernement doit absolument trouver la volonté politique" pour résoudre cette question, a ajouté Mme Lindborg.

La responsable américaine a tout récemment visité le Yémen dans le cadre d'une mission conjointe avec plusieurs organisations dont la Ligue arabe. Elle a précisé que les Etats-Unis offriront une aide supplémentaire de 6,5 millions USD au Yémen, portant le total de l'aide américaine pour l'année en cours à 118 millions USD.

Les Emirats arabes unis ont annoncé dimanche une aide alimentaire d'urgence de 136 millions de dollars au Yémen, tandis que la Commission européenne, qui a déjà mobilisé 20 millions d'euros en faveur du pays cette année, a décidé fin mai d'augmenter de cinq millions d'euros son aide pour faire face à une situation humanitaire qu'elle a qualifiée de "désespérée".

Pour la seule année 2011, le coût des denrées alimentaires de base a bondi de 40 à 60% et le prix de l'eau potable, toujours rare, de 200%, contribuant à l'inflation galopante, selon un récent rapport des Nations unies.

Le taux de chômage est monté en flèche et 10 millions de Yéménites, sur une population totale de 22 millions, ont du mal à se nourrir, selon ce rapport.

Le soulèvement qui a chassé le président Ali Abdallah Saleh a paralysé le gouvernement, déjà miné par des institutions faibles et corrompues.

dt-ljm/fka/aub

PLUS:afp