NOUVELLES

Le TSX grimpe de plus de 170 points, aidé par les matières premières

05/06/2012 04:38 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a enregistré mardi un important gain, les titres des secteurs liés aux ressources naturelles ayant rebondi après une série de pertes attribuables à l'incertitude quant à l'économie mondiale.

L'indice composé S&P/TSX a bondi de 171,94 points pour clôturer la séance avec 11 507,71 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a avancé de 7,02 points à 1285,57 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,16 cent US à 96,34 cents US après que la Banque du Canada eut indiqué qu'elle laissait son taux d'intérêt directeur inchangé à un pour cent en raison de la détérioration de l'environnement économique.

Aux États-Unis, la publication de données témoignant d'une bonne croissance du secteur américain des services a fait grimper les marchés.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 26,49 points à 12 127,95 points. L'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 18,1 points à 2778,11 points tandis que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 7,32 points à 1285,5 points.

L'indice non manufacturier de l'institut des gestionnaires en approvisionnement s'est établi à 53,7 points en mai, contre 53,5 points en avril.

Le gain du TSX fait suite à une glissade de près de deux pour cent la semaine dernière, alors que la crise des dettes en Europe s'étendait au secteur bancaire de l'Espagne.

«Un des vrais problèmes pour les investisseurs est le fait que les gens ont perdu confiance en l'habileté des Européens à s'attaquer au problème (de la recapitalisation du système bancaire)», a estimé Norman Raschkowan, stratège nord-américain pour la Financière Mackenzie, ajoutant que les problèmes du secteur bancaire ne s'arrêtaient pas à la frontière espagnole.

«La situation des banques italiennes est tendue, celle des banques françaises est tendue. Je crois que malheureusement, les Européens n'ont pas encore compris à quel point la capitalisation des banque est essentielle à la confiance.»

Les banques espagnoles croulent sous le poids de prêts toxiques depuis l'implosion du secteur immobilier du pays, conséquence de la crise financière de 2008 et pourraient forcer le pays à demander un sauvetage financier. Le pays hésite toutefois à recourir à cette option puisque les sauvetages sont assortis de strictes conditions.

L'Espagne a été forcée de payer des montants d'intérêt encore plus élevés pour convaincre les investisseurs d'acheter ses titres de dettes. Le rendement sur ses obligations de 10 ans a avancé de 0,02 point à 6,42 pour cent, avant de reculer à 6,31 pour cent.

Le ministre du Trésor espagnol, Cristobal Montoro, a indiqué mardi que, compte tenu des coûts d'emprunt actuels, les marchés financiers s'étaient essentiellement fermés au pays.

À Toronto, le secteur de l'énergie a gagné près de 2,5 pour cent, le cours du pétrole brut ayant passé la journée à osciller entre les gains et les reculs, pour finalement clôturer sur une hausse de 31 cents US à 84,29 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a avancé de 59 cents à 29,30 $, tandis que celle de Cenovus Energy (TSX:CVE) a pris 36 cents à 30,88 $.

Le secteur des métaux de base a crû de 1,36 pour cent, le cours du cuivre ayant pourtant glissé de deux cents US à 3,29 $ US la livre à New York. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a grimpé de 92 cents à 31,41 $, tandis que celle d'Ivanhoe Mines (TSX:IVN) s'est emparée de 46 cents à 10,14 $.

Le secteur aurifère a avancé d'environ 0,75 pour cent, le cours du lingot s'étant apprécié de 3 $ US à 1616,90 $ US l'once. Le titre d'Iamgold (TSX:IMG) a gagné 54 cents à 12,68 $, tandis que celui de Godlcorp (TSX:G) a grimpé de 63 cents à 41,78 $.

PLUS:pc