NOUVELLES

Le meurtrier présumé de Montréal ne s'oppose pas à son extradition

05/06/2012 07:07 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

BERLIN - Le Canadien Luka Rocco Magnotta, soupçonné d'avoir tué et démembré un homme fin mai à Montréal, a été présenté mardi à un juge berlinois qui a décidé son maintien en détention, au lendemain de son arrestation dans un café Internet de la ville. Le tueur présumé a fait savoir qu'il ne s'opposerait pas à son extradition vers le Canada.

D'après un porte-parole de la police berlinoise, Thomas Neuendorf, Magnotta, âgé de 29 ans, a comparu mardi après-midi devant un magistrat, qui a décidé son maintien en détention. Le suspect, désormais incarcéré dans une prison de Berlin, «ne s'opposera pas à son extradition, selon ses déclarations au parquet», a déclaré M. Neuendorf. L'extradition, une fois la demande formelle présentée par le Canada, pourrait intervenir rapidement, d'ici moins de deux semaines, précise-t-on de sources judiciaires.

Magnotta est détenu dans une cellule d'un mètre par cinq. Un autre porte-parole de la police berlinoise, Stefan Redlich, a indiqué lors d'un entretien téléphonique avec La Presse Canadienne que le suspect n'a rien dit du crime qui lui est reproché lors de sa comparution mardi devant le juge.

Magnotta se présentera de nouveau devant la justice allemande pour son audience en matière d'extradition une fois que le Canada aura formellement demandé son rapatriement, a ajouté M. Neuendorf. Selon les autorités, cela signifie qu'il pourrait rentrer au Canada dès la semaine prochaine. L'ambassade du Canada à Berlin a refusé de dire quand Ottawa pourrait soumettre une demande formelle d'extradition.

Luka Magnotta a été arrêté lundi après-midi à Berlin dans un café Internet du quartier populaire de Neukölln. Le propriétaire du café, Ulkue Sungur, a expliqué à l'Associated Press que Magnotta a consulté le Net à la recherche d'informations sur sa cavale. Il s'est notamment rendu sur le site d'Interpol qui avait lancé un avis de recherche international à son endroit.

Un des employés du café, Kadir Anlayisli, l'a reconnu. «Je l'ai regardé et j'ai pensé que je l'avais vu quelque part, parce que je lis les journaux tous les jours», a expliqué M. Anlaysili. Il a alerté des policiers qui se trouvaient à proximité de l'établissement. Ils ont arrêté le Canadien vers 14 h, sans incident.

Le suspect n'a pas opposé de résistance. Après avoir essayé de donner de fausses identités, il a finalement lancé «Vous m'avez eu», selon la police. Les images des caméras de surveillance du café le montrent entrer tranquillement dans l'établissement vers midi et s'adresser à un employé au comptoir. Puis, il rejoint le poste qui lui a été assigné, l'ordinateur numéro 25.

Environ deux heures plus tard, sept policiers entrent dans le café, sans précipitation. Quelques minutes plus tard, on le voit sortir menottes aux poignets, marchant calmement entouré par les policiers.

Magnotta avait fui le Canada le 26 mai. Il est arrivé à Berlin le samedi 2 juin à bord d'un autocar en provenance de Paris, selon un porte-parole du parquet de Berlin, Martin Steltner. Il n'a pas fourni de précisions sur l'emploi du temps du suspect entre son arrivée dans la capitale allemande et son arrestation, citant les enquêtes en cours.

Luka Rocco Magnotta, acteur de films pornographiques également connu sous le nom d'«Eric Clinton Newman» et «Vladimir Romanov», est soupçonné du meurtre à coups de pic à glace d'un étudiant chinois de 33 ans, Jun Lin, avec lequel il avait une liaison, puis d'avoir dépecé son cadavre.

Le torse de la victime a été retrouvé dans une valise déposée dans une ruelle près de l'appartement du suspect à Montréal, tandis qu'un pied et une main ont été envoyés par la poste aux partis conservateur et libéral à Ottawa. Il semble qu'une vidéo publiée sur Internet soit celle de l'assassinat, filmé par son auteur.

PLUS:pc