NOUVELLES

La valeur totale des permis de bâtir a diminué de 5,2 pour cent en avril

05/06/2012 08:54 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - La valeur totale des permis de bâtir a diminué de 5,2 pour cent pour se fixer à 6,5 milliards $ en avril, après deux hausses mensuelles consécutives, a révélé mardi Statistique Canada.

L'agence fédérale a précisé que ce recul provient principalement d'une baisse des intentions de construction d'immeubles institutionnels et de logements multifamiliaux en Ontario.

Après avoir connu deux augmentations mensuelles d'affilée, la valeur des permis dans le secteur non résidentiel a reculé de 8,4 pour cent et s'est fixée à 2,7 milliards $. Les intentions de construction non résidentielle ont diminué dans six provinces.

Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis a diminué de 2,8 pour cent pour se chiffrer à 3,8 milliards $ en avril, ce qui constitue une quatrième diminution mensuelle consécutive. La baisse enregistrée en avril s'explique principalement par un recul des intentions de construction de logements multifamiliaux en Ontario et de logements unifamiliaux en Alberta.

Dans la composante institutionnelle, la valeur des permis de construction a diminué de 43 pour cent pour se fixer à 556 millions $. Ce déclin survient après deux augmentations mensuelles consécutives.

La valeur des permis de construction commerciale a augmenté de 1,9 pour cent pour s'établir à 1,6 milliard $ en avril. Il s'agit d'une troisième progression mensuelle consécutive.

Les intentions de construction industrielle ont progressé de 34,7 pour cent pour atteindre 554 millions $, et ce, à la suite d'une baisse de 42,4 pour cent en mars. L'augmentation notée en avril provient de huit provinces, le Québec arrivant en tête.

Les intentions de construction de logements unifamiliaux ont diminué de 2 pour cent pour se situer à 2,2 milliards $ en avril, et ce, à la suite de trois mois consécutifs marqués par des baisses. Ce recul provient principalement d'une diminution des intentions de construction dans sept provinces, l'Alberta arrivant en tête. Par contre, l'Ontario, le Québec et le Nouveau-Brunswick ont connu des hausses.

Les municipalités ont délivré pour 1,6 milliard $ de permis de construction de logements multifamiliaux en avril, en baisse de 4 pour cent, après avoir été quasiment inchangé en mars. Les intentions de construction ont reculé dans trois provinces, l'Ontario arrivant en tête, suivi du Québec et de la Nouvelle-Écosse.

En avril, la valeur totale des permis de bâtir a diminué dans cinq provinces, l'Ontario ayant enregistré la plus forte baisse, suivi de Terre-Neuve-et-Labrador, du Manitoba et de la Nouvelle-Écosse. En revanche, le Québec a connu la hausse la plus prononcée, principalement en raison d'une augmentation des intentions de construction de bâtiments industriels et commerciaux.

La valeur totale des permis a diminué dans 19 des 34 régions métropolitaines de recensement. Les diminutions les plus prononcées ont été observées à Toronto, à St. John's et à Edmonton. En revanche, les plus fortes hausses ont été constatées à Calgary et à Montréal. À Montréal, la progression était attribuable à la hausse des intentions de construction à la fois dans les secteurs résidentiel et non résidentiel.

PLUS:pc