NOUVELLES

FAO: les conflits entravent la lutte contre les criquets au Niger et Mali

05/06/2012 05:53 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

L'insécurité et les conflits dans le nord de l'Afrique entravent la lutte contre les essaims de criquets pèlerins qui menacent les cultures du Niger et du Mali, a mis en garde mardi l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"Les cultures du Niger et du Mali sont menacées par les essaims de criquets pèlerins qui se dirigent vers le sud, en provenance de l'Algérie et de la Libye. Des groupes d'acridiens ont été détectés récemment dans le nord du Niger, issus d'infestations plus au nord", indique dans un communiqué l'agence spécialisée dont le siège est à Rome.

Mais "les efforts de lutte antiacridienne dans la région sont entravés par l'insécurité continue des deux côtés de la frontière algéro-libyenne. L'insécurité politique et les conflits au Mali pourraient également compromettre les opérations de suivi et de lutte si les criquets atteignent le pays", déplore la FAO.

"Le nombre de criquets et la distance qu'ils parcourront dépendront de deux facteurs principaux: l'efficacité des efforts de lutte en cours en Algérie et en Libye et les précipitations imminentes au Sahel", explique Keith Cressman, chargé de l'information sur les acridiens à la FAO, selon la même source.

"En temps normal, l'Algérie et la Libye auraient pu maîtriser la plupart des essaims locaux et empêcher leur déplacement vers le sud, mais l'insécurité qui règne des deux côtés de la frontière entrave l'accès des équipes locales et des experts de la FAO qui ont besoin d'évaluer la situation. La capacité de lutte antiacridienne de la Libye a en outre été affectée cette dernière année", ajoute M. Cressman.

La dernière infestation acridienne au Niger date de 2003-2005 lorsque les essaims de criquets pèlerins avaient envahi une vingtaine de pays.

ljm/fka/jlb

PLUS:afp