NOUVELLES

Euro-2012/Préparation - France: Et si Benzema se remet en plus à marquer...

05/06/2012 05:20 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

Muet depuis cinq matches en équipe de France malgré une présence jamais prise en défaut, Karim Benzema a retrouvé deux fois le chemin des filets au meilleur moment mardi en amical contre l'Estonie (4-0), avant de s'envoler mercredi pour l'Ukraine et l'Euro-2012.

Les interrogations commençaient à peine à monter et le Madrilène de 24 ans a dû le sentir, car il a magnifiquement répondu en scellant la phase de préparation des Bleus d'un match quasi parfait.

"Ouf!", doivent se dire tous ceux qui attendaient de lui un but en match international depuis celui contre l'Albanie le 2 septembre 2011!

Dans l'intervale, les Bleus avaient disputé huit rencontres et lui cinq seulement, manquant celle en Allemagne cet hiver et les deux décisives de l'automne contre la Bosnie et le match retour contre les Albanais.

Depuis l'entame de la préparation, Benzema, auteur cette saison de 32 buts et 12 passes décisives avec le Real Madrid, avait joué le jeu contre l'Islande et la Serbie, cumulant 121 minutes sur la pelouse...

Participatif, concentré, mobile, il avait jusque-là affiché une belle complicité avec Ribéry et s'était procuré de belles occasions, mais sans toutefois parvenir à trouver le cadre.

En pleine possession de ses moyens, l'arme qui devra être fatale en Ukraine, si les Bleus veulent prolonger leur séjour, semblait partie pour se promener techniquement, explorant tout le front de l'attaque au gré des permutations avec Ribéry et Nasri.

Et puis, l'éclair est venu à la 37e minute avec ce ballon qui lui est arrivé dans la partie gauche de la surface... Benzema ne s'est pas posé de question, armant une frappe enroulée qui a heurté le poteau gauche du gardien médusé avant d'entrer dans le petit filet opposé. Tout à sa joie d'avoir inscrit un but magnifique, +Benz'+ s'est alors retourné et a levé les bras au ciel.

Pourtant, le Madrilène ne s'est pas arrêté là et dès la reprise, il a donné plus d'ampleur au score en trompant du plat du pied à bout portant et à contre-pied son malheureux adversaire (47e). Un but qui respire la confiance car il a repris un ballon moins évident qu'il n'y paraît.

Tout cela ajouté à une splendide passe décisive adressée à Ribéry sur l'ouverture du score (24), cela donne donc un match plein jusqu'à sa sortie à la 73e minute.

Cela donne donc 15 buts en 45 sélections, soit un tous les trois matches, et un total qui lui permet de rentrer dans le club des 20 meilleurs buteurs français, à une longueur seulement du sélectionneur.

Depuis le début de l'ère Laurent Blanc, il a aussi trouvé six fois l'ouverture et adressé six offrandes à des partenaires, ce qui en fait le meilleur spécialiste des Bleus dans ces deux domaines.

La France peut désormais partir sereine en Ukraine: son buteur fétiche est prêt, il a fini son rodage.

cd/nip/sk

PLUS:afp