NOUVELLES

Euro-2012 - Visite à Auschwitz: la fédération allemande surprise des critiques

05/06/2012 11:02 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

Le président de la fédération allemande s'est montré surpris mardi des critiques d'un responsable de la communauté juive d'Allemagne après la visite d'une délégation de l'équipe de football au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz, situé en Pologne.

"Honnêtement, je n'arrive pas à comprendre cette critique", a déclaré Wolfgang Niersbach, lors d'une conférence de presse.

Dieter Graumann, le président du Conseil central des juifs d'Allemagne avait notamment regretté lundi que seuls trois joueurs de l'équipe nationale de football se soient rendus sur le site du camp de la mort nazi d'Auschwitz et non l'ensemble de la Mannschaft.

"Nous avons eu de nombreux contacts avec M. Graumann avant la visite, nous voulions faire un geste contre l'oubli et contre le racisme, mais c'était à nous de décider comment cette visite allait se dérouler", a argumenté M. Niersbach.

"Nous avons eu de très bons retours de la communauté juive internationale et la chancelière allemande Angela Merkel m'a même envoyé spontanément un SMS pour dire qu'elle appréciait notre geste", a-t-il ajouté.

Le responsable fédéral a également insisté sur le fait que la sélection allemande n'avait "pas fait ça pour l'effet (...) pour l'+image+, au contraire nous l'aurions fait même s'il n'y avait pas eu la moindre caméra sur place".

"Nous, Allemands, nous avons l'obligation de visiter ce camp", qui se trouve dans le sud de la Pologne, alors que l'Allemagne prépare l'Euro-2012, qui démarre vendredi, sur la côte nord, à Gdansk, a-t-il souligné.

"En ce qui nous concerne, nous avons fait cette visite à l'instant requis, et nous avons fait ce qu'il fallait, au moment où il le fallait, avec les gens qu'il fallait", a-t-il conclu.

Le capitaine de l'Allemagne, Philipp Lahm, et deux cadres de l'équipe d'origine polonaise, Lukas Podolski et Miroslav Klose, s'étaient rendus vendredi sur le site d'Auschwitz où périrent 1,3 million de personnes, dont 1,1 million de juifs durant la Seconde guerre mondiale.

Ces joueurs étaient accompagnés du sélectionneur national, Joachim Löw, du manageur, Oliver Bierhoff ainsi que du président de la Fédération allemande de football (DFB), Wolfgang Niersbach.

Les équipes d'Angleterre et d'Italie ont également annoncé qu'elles se rendraient sur le site d'Auschwitz durant le tournoi qui se déroule jusqu'au 1er juillet.

hap/grd

PLUS:afp