NOUVELLES

Euro-2012 - La Pologne attend l'Espagne, reine d'Europe

05/06/2012 12:43 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

Le coup d'envoi de l'Euro-2012 c'est vendredi avec le match d'ouverture Pologne-Grèce à Varsovie, mais un autre coup d'envoi symbolique aura lieu avec l'arrivée en Pologne de l'Espagne, championne d'Europe et du monde en titre, prévue en fin de soirée ce mardi.

L'avion transportant la troupe de Vicente Del Bosque, qui décollera de Madrid, est attendu vers 19h00 (17h00 GMT) à l'aéroport de Gdansk (nord de la Pologne). Puis les Casillas, Iniesta, Xavi et consorts prendront la direction de Gniewino, leur camp de base, à quelques 70 km, soit environ 1h30 par la route.

Cette charmante petite ville rurale de la Poméranie (région côtière au sud de la mer Baltique) s'est déjà parée aux couleurs de la "Roja" pour l'accueillir, avec des drapeaux espagnols dans les rues autour du stade municipal, où les tenants du titre s'entraîneront dans les jours à venir. Les champions d'Europe et du monde devraient y arriver entre 20h30 et 21h00 (18h30-19h00 GMT).

Le premier match des stars du Real Madrid et de Barcelone, qui composent l'ossature de la sélection, aura lieu à Gdansk dimanche contre une Italie empêtrée dans le scandale des matches truqués et confrontée à des pépins physiques (dernier en date, le défenseur central Barzagli, à deux orteils du forfait).

Les soucis italiens

Les Italiens ont atterri à Cracovie (sud-est de la Pologne) mardi en fin d'après-midi pour rallier leur camp de base dans les environs.

Les joueurs de la "Nazionale" n'auront peut-être pas l'esprit entièrement tourné vers l'Euro. Le procès sportif dans le scandale des matches truqués dit "Calcioscommesse" en Italie commence jeudi à Rome.

Le scandale a déjà éclaboussé la sélection: Domenico Criscito a été obligé fin mai de renoncer à l'Euro après avoir été incité par la Fédération italienne à "clarifier" sa situation à la suite de son audition comme témoin assisté dans cette affaire.

Pour en revenir aux choses du terrain et à l'Euro proprement dit, l'avion de la Croatie, autre équipe du groupe C (qui compte aussi l'Espagne, l'Italie et l'Eire) s'est posé sur le sol polonais en milieu de journée à Varsovie.

Les Irlandais sont eux déjà arrivés en Pologne, au coeur de la nuit de lundi à mardi, et se sont installés près de Gdansk (nord).

Les "Verts" de Giovanni Trapattoni avaient pris l'avion dans la foulée de leur dernier match de préparation contre la Hongrie (0-0) lundi soir à Budapest.

Derniers amicaux

Une autre formation est arrivée dans la nuit de lundi à mardi, le Portugal de Cristiano Ronaldo, basée près de Poznan (ouest de la Pologne).

Le Portugal est dans le groupe B, le fameux "groupe de la mort", avec le Danemark, l'Allemagne et les Pays-Bas, qui étaient arrivés plus tôt dans la journée de lundi.

Le milieu de terrain allemand Bastian Schweinsteiger a d'ailleurs pris part dès lundi soir au premier entraînement de sa sélection sur le sol polonais, envoyant un signal fort: la Mannschaft est en ordre de marche.

Mercredi les équipes du groupe D, la France, la Suède, l'Angleterre et l'Ukraine, rejoindront leurs camps de bases en Ukraine et Pologne. L'Ukraine a un amical à jouer contre la Turquie (en Allemagne) ce mardi, tout comme la France contre l'Estonie et la Suède contre la Serbie.

La République Tchèque, la Russie et la Grèce étaient arrivées dès dimanche en Pologne. Ces trois équipes forment avec la Pologne le groupe A, premier en lice, avec Pologne-Grèce, le match d'ouverture à Varsovie, et Russie-République Tchèque à Wroclaw, également vendredi.

pgr/sk

PLUS:afp