NOUVELLES

Srebrenica: les Etats-Unis déplorent les propos du président serbe Nikolic

05/06/2012 06:44 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT
AP

WASHINGTON, 5 juin 2012 (AFP) - Les Etats-Unis ont déploré mardi les propos du président serbe Tomislav Nikolic niant l'existence d'un génocide en 1995 à Srebrenica, en Bosnie, les qualifiant de "contre-productifs".

"Le génocide de Srebrenica n'est pas une qualification déterminée de manière subjective", a déclaré un porte-parole du département d'Etat, Mark Toner.

"Il s'agit d'un acte criminel bien défini, que le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie a reconnu", a-t-il ajouté.

"La Cour pénale internationale (CPI) a aussi conclu qu'un génocide avait eu lieu à Srebrenica. Cela ne peut être nié", a-t-il ajouté.

Le porte-parole a ajouté que M. Nikolic avait "la possibilité d'adopter un ton constructif pour la région, mais que de telles déclarations sans fondement sur Srebrenica et d'autres crimes de guerre étaient contre-productives pour promouvoir la stablité et la réconciliation dans la région".

M. Toner a appelé toutes les parties impliquées "à agir de manière responsable afin de soutenir la coopération et la réconciliation" dans la région.

Tomislav Nikolic a nié l'existence d'un génocide en 1995 à Srebrenica, déclaration qui remet en cause son prétendu abandon de l'ultranationalisme et qui va dégrader les relations dans une région toujours profondément marquée par les guerres des années 1990.

"Il n'y a pas eu de génocide à Srebrenica", a déclaré le nouveau président serbe, un nationaliste populiste qui a prêté serment jeudi, dans une interview à la télévision monténégrine diffusée sur son site web vendredi.