PÉKIN - L'étudiant chinois tué et dépecé au Canada n'était pas le compagnon de son meurtrier présumé, Luka Rocco Magnotta, a rapporté mardi la presse chinoise en citant des proches de la victime.

Lin Jun, un jeune homme de 33 ans au corps athlétique, avait de nombreux amis et était engagé dans une relation amoureuse avec un autre homme quand il a croisé le chemin de celui que l'on surnomme le "dépeceur" et qui a été arrêté lundi dans un cybercafé berlinois.

Lin Jun était "poli" et aimait poser en photo et relater sa vie sur son compte Sina Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, où plus de 17 500 internautes suivaient ses microblogs.

Il avait beaucoup d'"amis et d'admirateurs", a expliqué Zhang Chaoyi, un des ses amis cité par le journal Global Times.

Lin Jun avait toutes ses affaires dans son appartement à Montréal, un compagnon qui se préparait à le rejoindre là-bas et donc il n'était sûrement pas engagé dans une relation avec Magnotta, ainsi que le prétendent des rumeurs, a expliqué M. Zhang.

L'étudiant chinois, originaire de la ville de Wuhan (centre de la Chine) a envoyé son dernier microblog le 16 mai.

Dans ses précédents messages, il évoquait sa vie de tous les jours au Canada, ses impressions et même son chat. Dans un microblogue daté du 22 avril qui prend une tonalité lugubre a posteriori, il avait légendé la photo d'un wagon vide "le train du cannibale de minuit".

Les enquêteurs canadiens soupçonnent Luka Rocco Magnotta, présenté comme bisexuel, ancien prostitué et acteur porno, d'avoir tué et dépecé Lin Jun à Montréal. Il aurait soumis le cadavre de l'étudiant chinois à d'autres traitements dégradants, entre cannibalisme et nécrophilie.

Après dix jours de cavale depuis le Canada, via Paris, Luka Rocco Magnotta, 29 ans, a été arrêté lundi sans opposer de résistance dans un cybercafé d'un quartier populaire de Berlin.



Loading Slideshow...
  • Une photo de Luka Rocco Magnotta prise par la police de Berlin après son arrestation, rendue publique par le SPVM. (SPVM/PC)

  • Le chef adjoint de la police de Vancouver, Warren Lemcke, annonce qu'une main et un pied ont été livrés à deux écoles primaires de Vancouver le 5 juin, des découvertes liées au meurtre attribué à Luka Rocco Magnotta. (PC/Darryl Dyck)

  • L'école primaire St. George, à Vancouver, où le pied a été expédié. (PC/Darryl Dyck)

  • Les médias devant l'école primaire de False Creek, à Vancouver, où la main a été expédiée. (PC/Darryl Dyck)

  • Une voiture de police transportant supposément Luka Rocco Magnotta quitte le centre de détention de la police de Berlin. (AP/Timur Emek)

  • Le cybercafé de Berlin où Luka Rocco Magnotta a été arrêté, dans le quartier de Neukoelln. (AP/Markus Schreiber)

  • Une image de la caméra de surveillance du cybercafé, lorsque Luka Rocco Magnotta est entré. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, qui a reconnu Magnotta, attend les policiers qu'il vient d'alerter. (AP)

  • Un groupe de policiers stagiaires entre dans le cybercafé pour interpeller Luka Rocco Magnotta. (AP)

  • Ils escortent Luka Rocco Magnotta à l'extérieur du cybercafé pour le placer en détention. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, Kadir Anlayisli, qui a reconnu Luka Rocco Magnotta, se tient à côté du poste où se trouvait le suspect. (AP/Markus Schreiber)

  • L'appel mondial lancé par Interpol pour retracer Luka Rocco Magnotta. (AP/Interpol)

  • Luka Rocco Magnotta capté par les caméras de surveillance de l'aéroport Trudeau, où il a pris l'avion pour Paris. (AP/Interpol)

  • Le réfrigérateur de l'appartement de Luka Rocco Magnotta, où il aurait gardé des parties du corps de sa victime. (PC/Ryan Remiorz)

  • Un policier de la GRC transporte dans un sac le colis livré aux bureaux du Parti conservateur, à Ottawa, qui contenait un pied. (PC/Sean Kilpatrick)

  • Luka Rocco Magnotta, visiblement épris de lui-même, a placé de nombreuses photos de lui sur Facebook et sur son site personnel. (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)