NOUVELLES

Attaque cannibale: le fédéral compte réglementer la drogue responsable, le MDPV

05/06/2012 10:44 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement fédéral prévoit légiférer sur une drogue de rue controversée qui serait responsable d'une attaque macabre en Floride, où un agresseur a dévoré une partie du visage d'un homme.

La ministre de la Santé, Leona Aglukkaq, a annoncé mardi que le gouvernement avait l'intention d'accélérer le processus de réglementation du méthylenedioxypyrovalérone (MDPV), une drogue synthétique connue depuis les années 1960 et également un ingrédient important de la drogue désormais connue sous le nom de «sels de bain».

«Soyons clairs, ce ne sont pas des sels de bain ordinaires. Ce n'est pas du sel d'Epsom ou des cristaux parfumés que nous retrouvons dans plusieurs maisons et pharmacies canadiennes, c'est bien de la drogue, une drogue dangereuse», a déclaré Mme Aglukkaq aux journalistes.

La drogue ressemble néanmoins à un simple produit de bain. Elle est devenue tristement célèbre après une attaque survenue le 26 mai dernier à Miami et au terme de laquelle les policiers ont abattu un homme qui arrachait le visage de sa victime avec ses dents.

«Cette drogue et les comportements de ses consommateurs inquiètent sérieusement les policiers et les membres de notre communauté», a indiqué le chef de la police de Fredericton, Barry MacKnight, qui préside le comité sur les abus de drogues de l'Association canadienne des chefs de police.

Il a ajouté que des signes portaient à croire que la substance se répand principalement dans l'est du Canada, mais également en Ontario et dans l'ouest du pays, avant de préciser qu'elle est difficile à retracer au Canada, car elle y est légale.

«Nous envoyons un important message aux Canadiens, surtout aux jeunes, pour qu'ils sachent que cette drogue est dangereuse. Nous voulons également permettre aux organismes d'exécution de mieux composer avec ceux qui prennent pour victimes les plus vulnérables de notre société — les jeunes et ceux qui souffrent de dépendances — en leur vendant cette drogue», a expliqué M. MacKnight.

Le 26 mai, en Floride, Rudy Eugene, âgé de 31 ans — pourtant décrit comme une personne gentille qui n'était pas intéressée par la consommation de drogues dures — a attaqué Ronald Poppo, 65 ans, pour une raison qui demeure nébuleuse.

Les comptes rendus faits par les médias indiquent que les policiers et les experts en médecine croient que l'attaque est due à la prise de MDPV, qui est présenté par les revendeurs comme étant de l'ecstasy, selon la police.

Le gouvernement canadien souhaite maintenant assujettir le produit à la loi réglementant certaines drogues et autres substances, le plaçant ainsi dans la même catégorie que l'héroïne et la cocaïne, selon ce qu'a annoncé Mme Aglukkaq.

Les experts ont observé que le MDPV imite les effets de certains stimulants, causant de l'agitation et accélérant le rythme cardiaque, en plus de causer de la paranoïa, des hallucinations et des comportements agressifs.

PLUS:pc