NOUVELLES

AEF: moratoire d'un mois sur la fusion des rédactions RFI-France 24

05/06/2012 05:58 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

PARIS - Le gouvernement a annoncé mardi qu'il décidait d'un moratoire d'un mois sur la fusion controversée des rédactions de RFI et de France 24 au sein de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) et confié une mission d'évaluation sur cette question à Jean-Paul Cluzel, ancien patron de RFI et de Radio France.

Dans un communiqué, les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères) et Aurélie Filippetti (Culture et Communication) notent que ce rapprochement "a soulevé ces derniers mois de nombreuses craintes sur l'avenir de ces médias et de leurs rédactions. En conséquence, un moratoire d'un mois sur la fusion des rédactions a été décidé pour permettre un réexamen du dossier sur le fond".

M. Cluzel devra remettre aux ministres les conclusions de sa mission "et, le cas échéant, les différentes options alternatives avant le 22 juin, de façon à ce que le gouvernement puisse se prononcer sur les choix proposés avant la fin du moratoire", ajoute-t-on.

Voulu par l'ancien président Nicolas Sarkozy et défendu par l'actuel PDG de l'AEF, Alain de Pouzilhac, ce rapprochement RFI-France 24 entériné en février dernier est vivement contesté par les journalistes. La holding AEF regroupe RFI, sa filiale arabophone Monte Carlo Doualiya, France 24, ainsi qu'une participation de 49% dans TV5Monde. Alors candidat à l'Elysée, François Hollande avait lui-même signé la pétition opposée à la fusion. AP

mw/com

PLUS:pc