NOUVELLES

Vernis à ongles: la police religieuse saoudienne désavoue un de ses membres

04/06/2012 06:31 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

Le chef de la puissante police religieuse en Arabie saoudite a désavoué l'un de ses hommes qui a pris à partie une femme en raison de son vernis à ongles, après une vidéo ayant fait fureur sur YouTube.

"J'ai été navré par ce que j'ai vu. Cette affaire a été exagérée et exploitée", a dit Abdel Latif Al-Cheikh, cité lundi par la presse locale.

La vidéo montre le chef d'une patrouille de la police religieuse s'en prenant violemment à une femme et lui demandant de sortir d'un centre commercial de Ryad en raison de son vernis à ongles.

"Je ne partirai pas (...) le gouvernement a interdit vos patrouilles et votre rôle est uniquement de conseiller les gens", lui a hurlé la jeune femme, alors qu'habituellement la population ne discute pas avec les membres de cette redoutable police.

"La façon dont il s'est comporté n'était pas correcte, même si la jeune femme a dépassé les bornes. Il aurait dû la conseiller et la laisser", a ajouté cheikh Al-Cheikh. Tout membre de la police religieuse "qui s'en prend aux citoyens ou les agresse n'a pas de place parmi nous".

Près 1,6 million de personnes ont déjà visionné la vidéo postée sur YouTube le 23 mai. Elle a suscité une intense polémique avec des commentaires négatifs de personnes jugeant l'attitude de la femme "éhontée" et d'autres la soutenant.

Reconnaissables à leur barbe et robe s'arrêtant au-dessus de la cheville, les membres de la police religieuse sont chargés de veiller au respect de la morale islamique. Ils patrouillent dans les lieux publics à la recherche des femmes qui ne sont pas dûment voilées, des couples non mariés ou des magasins qui ne ferment pas à l'heure de la prière.

Mais ils ont adopté un profil bas depuis la nomination en janvier de cheikh Al-Cheikh comme leur chef. Ce dernier a renoncé à la contribution de "volontaires", souvent accusés d'abus et de violences, et a mis fin à l'utilisation de voitures banalisées lors de patrouilles.

Il est connu pour ses positions modérées concernant la mixité, qu'il ne prohibe pas lorsqu'elle n'enfreint pas les règles islamiques, alors que le royaume impose une stricte ségrégation des sexes.

L'Arabie saoudite est le seul pays au monde à interdire aux femmes de conduire. Elles ne peuvent non plus voyager sans l'autorisation d'un tuteur.

aa-at/tp

PLUS:afp