NOUVELLES

Un militant saoudien accusé d'"outrage à la justice" (famille)

04/06/2012 10:45 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

Un militant saoudien des droits de l'Homme, Walid Aboul Khair, un avocat, a été accusé lundi par les autorités judiciaires du royaume notamment d'"outrage à la justice", a annoncé à l'AFP son épouse.

M. Aboul Khair a été convoqué par le parquet de Jeddah (ouest), qui l'"a accusé d'outrage à la justice, discrédit d'un juge et contacts avec des organisations étrangères", a déclaré Samar Badaoui, contactée par téléphone.

Selon elle, il est également poursuivi pour avoir "signé une pétition réclamant la libération de prisonniers", dont certains avaient été condamnés pour liens avec Al-Qaïda.

En cas d'inculpation, le militant risque une peine de six mois à un an de prison. La prochaine audience au parquet est prévue fin août, selon elle.

En mars, M. Aboul Khair avait affirmé avoir fait l'objet d'une interdiction de quitter le pays pour "des raisons de sécurité", alors qu'il s'apprêtait à se rendre aux Etats-Unis pour participer à un Forum organisé par le département d'Etat.

Son épouse, Samar Badaoui, est lauréate du prix américain des "femmes les plus courageuses du monde". Cette récompense lui avait été décernée après des démêlés judiciaires avec son père au sujet du choix de son futur mari.

Me Aboul Khair avait signé en février 2011 deux pétitions réclamant des réformes politiques dans le royaume.

aa/tm/cco

PLUS:afp