NOUVELLES

Un journal de Damas accuse Ryad d'armer des combattants antisyriens au Liban

04/06/2012 05:55 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

Le quotidien Al-Watan, proche du pouvoir à Damas, a accusé lundi les dirigeants saoudiens de "comploter" contre la Syrie en transformant le Liban en un "tremplin" pour attaquer le pays.

Le quotidien accuse le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al-Fayçal, d'"envoyer des armes aux combattants et mercenaires qu'ils financent dans le nord du Liban", où des affrontements entre Libanais pro et anti-Assad ont fait 14 morts samedi et dimanche à Tripoli.

"Saoud al-Fayçal participe à des plans pour transformer cette région (du nord Liban) en une zone tampon, après l'expulsion de l'armée libanaise, afin de lancer des attaques et tuer les Syriens", poursuit Al-Watan.

Le ministre saoudien, dont le pays est très critique du régime Assad, a accusé dimanche le président Bachar al-Assad de "manoeuvrer" pour "gagner du temps", en ignorant le plan de sortie de crise de l'émissaire international Kofi Annan.

"Toutes les initiatives (de règlement) ont été acceptées par le régime syrien mais jamais appliquées. C'est le moyen qu'il (le régime) utilise pour gagner du temps", a-t-il dit.

"Ce qui se passe à Tripoli est sans doute une extension des événements en Syrie. Nous avons remarqué depuis un certain temps que le régime agit pour transformer la situation en un conflit confessionnel", a-t-il ajouté. "Cela ne menace pas seulement le Liban, mais il pourrait diviser le pays".

rim-rm/tp

PLUS:afp