NOUVELLES

«Madagascar 3» : le dernier dessin animé de Dreamworks divertit, sans plus

04/06/2012 01:38 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

PARIS - Difficile d'être l'éternel second. Voilà déjà quinze ans que les studios Dreamworks se sont lancés dans une course désespérée pour rattraper leurs rivaux de Pixar. Quinze ans qu'ils tentent de rivaliser de talent, d'ingéniosité et d'idées pour produire des films d'animation de qualité supérieure ou au moins égale à ceux produits par leur brillant concurrent, sans y parvenir.

Cette fois encore, malgré sa profusion de gags et son rythme survitaminé, la dernière production Dreamworks, «Madagascar 3: Europe's Most Wanted» («Magadascar 3: Bons baisers d'Europe») n'arrive pas à égaler la beauté et la profondeur des productions Pixar. Pour autant, les péripéties farfelues des quatre héros raviront sans doute les fans de la saga et divertiront tous ceux qui seront prêts à les suivre dans leur délire, sans trop en demander à un dessin animé...

Le long métrage prendra l'affiche vendredi en Amérique du Nord.

De retour en Afrique, Alex le Lion (Ben Stiller), Marty le Zèbre (Chris Rock), Melman la Girafe (David Schwimmer) et Gloria l'Hippopotame (Jada Pinkett-Smith) rêvent de rentrer à New York. Grâce à l'ingéniosité et à la dextérité des chimpanzés, l'avion de la compagnie «Air Penguin», très endommagé, a été remis en état de marche. Du coup, les primates et les pingouins sont partis faire un petit tour à Monte-Carlo, où ils comptent bien tenter leur chance au casino.

Seulement cela fait déjà un bon bout de temps qu'ils sont partis. Fatigués d'attendre leur retour, Alex, Marty, Gloria et Melman quittent l'Afrique et traversent la Méditerranée pour la première phase de l'Opération «Extraction Pingouin». Leur mission semble très simple: mettre le cap sur le casino, embarquer des fieffés pingouins à bord de l'avion, direction: le Zoo de New York.

Mais une fois sur place, tout se complique. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, les quatre héros sont considérés comme des fugitifs en cavale poursuivis par la police de Monaco et la grande agente de la répression animale, l'effroyable capitaine Chantelle Dubois (Frances McDormand). Avec son physique étrange, mi-Edith Piaf, mi-Cruella, elle rêve non seulement de capturer les animaux, mais d'en faire des trophées pour décorer son mur, avec une nette préférence pour la tête d'Alex...

Pour lui échapper, la fine équipe de Madagascar n'a pas d'autre choix que de se planquer dans un train, celui du Cirque Zaragoza, une compagnie ambulante sur le déclin qui sillonne l'Europe en espérant trouver un bon producteur... Parmi les «bêtes» de scène du Cirque: Vitaly le Tigre (Bryan Cranston), Gia le Jaguar (Jessica Chastain) et Stefano l'Otarie (Martin Short).

Réalisé par Eric Darnell, Conrad Vernon et Tom McGrath, ce nouveau volet des aventures de «Madagascar» suit la recette des précédents succès — personnages attachants, couleurs chatoyantes et aventures délirantes — en y ajoutant deux nouveaux ingrédients, le continent européen et le cirque, le tout pimenté par la 3D et mené à vitesse grand V.

Pas vraiment le temps de s'ennuyer, ni même de respirer: le film file à grande allure, de Monaco à New York, en passant par Rome et Londres. Une course-poursuite géante, mâtinée de gags hilarants et de numéros de cirques abracadabrants, qui finit d'ailleurs dans la joie et la bonne humeur avec une belle fin joyeuse.

Seulement le scénario, lui, reste sans grande surprise, avec des personnages gentils, certes, mais prévisibles et souvent stéréotypés. Morale de l'histoire: côté subtilité et émotion, Dreamworks a encore beaucoup de chemin à faire avant d'atteindre le niveau des studios Pixar...

PLUS:pc