NOUVELLES

Le Conseil national syrien se réunit le 9 juin pour désigner un nouveau chef

04/06/2012 12:34 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

Le Conseil national syrien, principale coalition de l'opposition au régime de Bachar al-Assad, va désigner lors de réunions à Istanbul les 9 et 10 juin un nouveau chef pour remplacer Burhan Ghalioun, démissionnaire, ont indiqué des responsables au sein du CNS.

"Jusqu'à présent, le candidat consensuel est Abdel Basset Sayda", un Kurde et membre du bureau exécutif du CNS, ont affirmé deux responsables du CNS à l'AFP sous couvert de l'anonymat.

"Il se peut qu'il n'y ait pas une élection mais une désignation après consensus", ont-il indiqué.

Né en 1956, exilé depuis longue date en Suède, M. Sayda a rejoint le CNS comme "militant indépendant", selon son ami, le journaliste et militant kurde Massoud Akko.

En plus de ses fonctions au bureau exécutif du CNS, il est le président du bureau des droits de l'Homme au sein du conseil. M. Sayda est originaire d'Amouda, ville à majorité kurde de la province de Hassaka (nord-est).

"C'est quelqu'un de cultivé, de posé et d'honnête", affirme M. Akko.

Le chef actuel du CNS, Burhan Ghalioun, avait présenté sa démission le 23 mai, après la contestation de sa réélection par une partie des militants.

Universitaire basé en France, tenant d'une gauche nationaliste arabe, il avait émergé comme la personnalité capable de rassembler au sein d'un conseil composé du multiples tendances (islamistes, nationalistes, libéraux, indépendants) et avait été adoubé par les Frères musulmans.

A la tête du CNS depuis sa création en octobre, il était critiqué pour avoir laissé les Frères musulmans prendre une trop grande place au sein du Conseil et pour son manque de coordination avec les militants sur le terrain.

ram/hj

PLUS:afp