NOUVELLES

La défense des Alouettes s'adapte bien à son nouveau coordonnateur

04/06/2012 04:27 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

SHERBROOKE, Qc - Jeff Reinebold n'a pris en charge la défense des Alouettes de Montréal qu'en février dernier. Mais déjà, après le mini-camp en Floride et seulement deux jours au camp principal, on sent que le courant passe bien entre le nouveau coordonnateur à la défensive et ses joueurs.

Celui qui roule sa bosse à titre d'entraîneur depuis plus de 20 ans dans la LCF, la Ligue mondiale ou le circuit universitaire américain est énergique et exigeant envers ses protégés lors des entraînements. Mais il est également le premier à souligner les bons coups des siens, avec la même vigueur qu'il souligne les moins bons.

«Il dirige avec beaucoup d'intensité, a raconté le secondeur Marc-Olivier Brouillette. Les joueurs aiment ça, surtout dans un camp comme celui-ci, alors qu'il y a beaucoup de compétition. C'est bon d'avoir une voix comme Jeff, qui est là pour te pousser.»

«C'est un gars fantastique et il connaît son affaire, a ajouté l'ailier défensif John Bowman. Il nous teste constamment, nous pousse toujours à la limite. Il sait appuyer sur les bons boutons pour nous amener à un autre niveau.»

Bien que l'on puisse peut-être parler d'un «effet lune de miel», une chose semble certaine: les joueurs ont du plaisir à évoluer sous les ordres de Reinebold.

«Je suis certain que je ne suis pas le seul à penser que c'est vraiment le 'fun' de jouer pour lui, a noté Brouillette. C'est un entraîneur qui nous comprend. C'est un 'players coach', comme on dit. C'est un gars vraiment enthousiaste, avec beaucoup d'énergie. Je pense que ça a paru sur le terrain (lundi). On a vraiment eu une bonne séance. Je crois que la défensive a vraiment eu le dessus sur l'offensive. On va tenter de poursuivre comme ça.»

«Ça a été un réal plaisir d'apprendre à faire sa connaissance lors de notre séjour à Orlando, a pour sa part indiqué le secondeur Shea Emry. Il nous a dit ce qu'il attendait de nous et de quelle façon on allait travailler. C'est sûrement pour ça que tout semblait si fluide sur le terrain (lundi).»

Emry estime par ailleurs que la défensive des Alouettes aura une nouvelle allure cette saison.

«Nous avons apporté quelques modifications à nos schémas et ce sera beaucoup plus plaisant à jouer, car les joueurs auront plus de liberté sur le terrain. Reinebold veut que les joueurs jouent au football.»

«Nous essayons de nouvelles choses, nous nous dotons de nouveaux outils, a précisé Bowman. Tout le monde dans l'Est s'est ajusté à notre niveau, alors on doit avoir de nouveaux trucs pour eux dès le premier match préparatoire.»

Bowman est un de ceux qui trime dur sur de nouveaux schémas défensifs. Alors qu'on le voyait presque exclusivement sur la ligne, Bowman sera appelé à prendre quelques répétitions en retrait, ce qui le forcera à amorcer certains jeux debout au lieu d'être en appui au sol.

«J'ai dit à Jeff de faire tout ce qu'il fallait pour que ses gars se rendent au quart adverse, a indiqué l'entraîneur-chef Marc Trestman. Pour certains, c'est tout nouveau ou c'est quelque chose qu'ils n'avaient pas fait depuis longtemps. Mais nous sommes à l'aise avec ça. Nous croyons que ce sera une bonne façon pour eux de s'améliorer et de faire ce qui doit être fait, notamment se rendre au quart de l'équipe adverse.»

Nouvelle famille, nouveau numéro

Le quart substitut des Alouettes Adrian McPherson a décidé de troquer le dossard numéro 5 qu'il portait auparavant pour le 3.

La raison est fort simple: le 5 représentait l'unité familiale de McPherson, avec ses parents et ses deux soeurs. Depuis la naissance de sa petite fille, il estime que sa famille immédiate est maintenant constituée de trois personnes.

Des farceurs ont dit s'inquiéter pour le no 4 que porte Ricky Santos, le troisième quart des Alouettes, si McPherson et son épouse décident d'agrandir leur famille...

Rien de sérieux pour Bekasiak

Touché au tendon d'Achilles lors du premier jour du camp, dimanche, le joueur de ligne défensive J.P. Bekasiak a indiqué aux journalistes sur place qu'il s'agissait d'une blessure mineure et qu'il devrait être de retour à son poste dès mardi, ce que n'a toutefois pas voulu confirmer l'entraîneur-chef, Marc Trestman.

Aucune autre blessure n'était à signaler à l'issue de ce deuxième jour du camp d'entraînement 2012.

PLUS:pc