Huffpost Canada Quebec qc

Série finale de la Coupe Stanley: les Kings blanchissent les Devils

Publication: Mis à jour:
KINGS DEVILS
Getty Images

LOS ANGELES, États-Unis - Jonathan Quick est demeuré intraitable devant son filet et les Kings de Los Angeles se sont approchés à une seule victoire de remporter la première coupe Stanley de leur histoire, lundi, en battant les Devils du New Jersey 4-0 lors du match no 3 de la série finale.

Il s'agissait pour Quick d'un troisième blanchissage depuis le début de la danse du printemps, lui qui en a enregistré 10 en saison régulière.

«Si nous gagnons un autre match, j'espère que la faille de San Andreas pourra le supporter», a déclaré l'attaquant des Kings Dustin Penner.

Les Kings sont ainsi devenus la première équipe à prendre les devants 3-0 dans chacune des rondes des séries depuis l'instauration du format au meilleur des sept matchs dans la LNH.

La prochaine rencontre aura lieu mercredi à Los Angeles, alors que les Devils feront face à l'élimination pour la première fois des présentes séries.

«On doit trouver des façons de marquer des buts, a commenté l'attaquant des Devils David Clarkson. On a tiré en direction du filet. Comme je l'ai déjà dit nous travaillons fort... et nous continuerons d'essayer de les bousculer. Nous ne sommes pas encore éliminés.»

Après une première période sans but, au cours de laquelle les deux équipes n'ont effectué que 13 tirs au total, Alec Martinez a ouvert la marque pour les Kings à 5:40 du deuxième tiers.

Martinez a été le dernier à toucher à la rondelle avant qu'elle ne traverse la ligne des buts, après que Dwight King eut essayé à plusieurs reprises de déjouer Martin Brodeur à l'embouchure du filet. Le gardien québécois était d'ailleurs en furie puisqu'il semblait dire qu'il avait emprisonné le disque sous sa jambière gauche pendant assez longtemps pour que l'arbitre ait le temps de siffler l'arrêt du jeu.

Anze Kopitar a doublé l'avance des siens à 15:07 du deuxième vingt après avoir complété un superbe jeu «tic-tac-toe», avec Justin Williams et Dustin Brown comme complices.

Les Kings ont ajouté deux buts rapides en début de troisième période pour clouer le cercueil des Devils. Jeff Carter a d'abord accepté une passe savante de Mike Richards pour déjouer Brodeur à sa droite à 4:15, et Justin Williams a déculotté le défenseur des Devils Mark Fayne avant d'effectuer un tir et de prendre son propre retour pour faire 4-0.

Les deux derniers filets des Kings ont été marqués en avantage numérique.

Les Devils auraient eux aussi pu s'imposer en début de match alors qu'ils ont bénéficié d'un 5-contre-3 pendant une minute au cours du premier tiers, mais les Kings ont tout simplement été trop efficaces en infériorité numérique.

«L'infériorité numérique fut déterminante, surtout durant le 5-contre-3, puis les trois autres après», a noté l'entraîneur-chef des Kings Darryl Sutter.

«... Ce n'est pas facile quand vous écopez d'autant de pénalités. C'est difficile parce que certains de nos joueurs ne jouent pas pendant ce temps et que d'autres ne débarquent pas de la patinoire.»

Quick s'est dressé tel un mur devant le filet des Kings en repoussant les 22 tirs qui ont été dirigés vers lui.

«Ce n'est pas nos joueurs qui n'essaient pas assez fort, ou qui n'en font pas assez. (Les Kings) nous ferment la porte au nez», a expliqué l'entraîneur-chef des Devils Peter DeBoer. «Nous devons trouver un moyen.»

Dans la défaite, Brodeur a stoppé 17 des 21 lancers auxquels il a fait face.

Simon Gagné prenait part à un premier match depuis le 26 décembre dernier, alors qu'il avait subi une commotion cérébrale. Il en est à sa première saison avec les Kings, lui qui s'est amené à Los Angeles à titre de joueur autonome sans compensation l'été dernier.

Gagné a pris la place de Brad Richardson dans la formation, et a été blanchi de la feuille de pointage en 6:39 de temps de jeu.

Sur le web

LIVE: Stanley Cup Final Game 3 - The Huffington Post

New Jersey-Los Angeles, finale inédite et inattendue en NHL

La simulation de NHL 12 prédit une victoire des Kings