NOUVELLES

Incendie contre un appartement habité par des Africains à Jérusalem

04/06/2012 03:28 EDT | Actualisé 03/08/2012 05:12 EDT

Des inconnus ont mis le feu lundi à un appartement habité par des immigrants érythréens dont deux ont été légèrement blessés dans le centre de Jérusalem, a annoncé une porte-parole de la police, Luba Samri.

"Tôt le matin, des inconnus ont tenté d'incendier l'appartement d'immigrants en provenance d'Erythréee près du marché Mahane Yehuda", a déclaré Mme Samri. "La porte d'entrée a été endommagée et deux personnes qui se trouvaient dans l'appartement ont été blessées par l'inhalation de fumée et hospitalisées".

"Une enquête a été ouverte sur ce grave incident. Ses auteurs seront arrêtés et traduits en justice, a-t-elle ajouté.

Selon les médias israéliens, l'inscription "Dégagez du quartier" a été retrouvée sur un des murs de l'appartement, laissant supposer qu'il s'agit d'une attaque raciste.

La présence en Israël de plus de 62.000 immigrants clandestins, la plupart Soudanais et Erythréens entrés par le Sinaï égyptien, a provoqué en mai des violences et une polémique politique.

Mais jusqu'à présent, les incidents -- attaques de boutiques tenues par des Africains, agressions physiques et verbales -- s'étaient produits essentiellement dans les quartiers du sud de Tel-Aviv, où les immigrants sont particulièrement nombreux.

Le 23 mai, une manifestation d'un millier d'Israéliens a dégénéré en violences racistes à Tel-Aviv. Certains des manifestants ont attaqué et pillé des magasins tenus par des Africains et endommagé à coups de pierres plusieurs voitures transportant des immigrés.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné ces violences, tout en assurant que la clôture de 250 km qu'Israël est en train de construire le long de sa frontière avec l'Egypte serait achevée dans les meilleurs délais et que les clandestins seraient "bientôt" renvoyés dans leurs pays d'origine.

dms/tp/fc

PLUS:afp