NOUVELLES

Frappes américaines contre le numéro 2 d'Al-Qaïda au Pakistan

04/06/2012 10:57 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les frappes aériennes menées lundi par la CIA au Pakistan visaient le numéro deux d'Al-Qaïda, Abu Yahia al-Libi. Les responsables américains ignorent toutefois s'il fait partie des blessés.

Alors que les responsables américains affirment que moins de cinq personnes ont été touchées lors de cette opération, qui s'est échelonnée sur deux jours, les représentants pakistanais estiment le nombre de blessés à environ dix.

La CIA a orchestré plus de cinq campagnes aériennes en moins de deux semaines. Les États-Unis poursuivent ainsi leurs controversées frappes de drones même si le Pakistan en a demandé l'interruption.

Sous le couvert de l'anonymat, des responsables américains ont affirmé qu'ils ignoraient si Abu Yahia al-Libi avait été touché, mais ils ont précisé qu'ils demeuraient «optimistes».

Le militant d'origine libyenne deviendrait le dernier d'une série de hauts commandants d'Al-Qaïda à être tué ou capturé depuis que les Navy SEALs ont abattu Oussama ben Laden à Abbottabad, au Pakistan, l'an dernier.

La département d'État américain a offert une récompense de 1 million $ pour toute information pouvant mener à la capture du Libyen, qui a tourné de nombreuses vidéos de propagande anti-américaines depuis son évasion de la prison située sur la base aérienne de Bagram, en Afghanistan, en 2005.

PLUS:pc