NOUVELLES

Des commerces appartenant à des Alaouites incendiés à Tripoli, au Liban

04/06/2012 03:29 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

Des commerces appartenant à des Alaouites ont été incendiés lundi à Tripoli, dans le nord du Liban, deux jours après des affrontements entre partisans et opposants au régime syrien qui ont fait 14 morts, selon une source de sécurité.

"Des inconnus ont incendié et détruit des commerces situés dans le quartier de Bab el-Tebbaneh (à majorité sunnite) mais qui appartenaient à des Alaouites du quartier de Jabal Mohsen", a indiqué cette source.

Ces violences ont été condamnées par le chef de l'opposition et ex-Premier ministre libanais Saad Hariri, qui a déclaré sur Twitter que ces incidents "servent les plans du régime syrien (qui cherche à) attiser la guerre confessionnelle".

De violents combats ont opposé de vendredi soir à dimanche des hommes armés du quartier de Bab el-Tebbaneh, majoritairement sunnite et hostile au régime syrien de Bachar al-Assad, à des miliciens de Jabal Mohsen, quartier alaouite soutenant ce régime. Le président Assad est lui-même de confession alaouite.

Les affrontements ont fait 14 morts et 48 blessés.

La ville de Tripoli avait déjà été secouée à la mi-mai par une semaine de heurts entre pro et anti-Assad, qui avaient fait 10 morts.

La révolte en Syrie exacerbe les tensions au Liban, qui a connu 30 ans d'hégémonie syrienne et reste profondément divisé entre adversaires et partisans d'Assad.

rd/hj/cco

PLUS:afp