MONTREAL, 4 juin 2012 (AFP) - Le Canada prépare activement la demande d'extradition du dépeceur présumé Luka Rocco Magnotta arrêté lundi en Allemagne, a-t-on appris auprès du ministère de la Justice.

Le Canadien de 29 ans soupçonné du meurtre sadique d'un étudiant chinois à Montréal a été arrêté lundi à Berlin en vertu d'une "notice rouge" d'Interpol qui, selon la loi allemande, équivaut à une demande provisoire du Canada de son extradition, a expliqué une porte-parole du ministère, Julie Di Mambro, dans un bref communiqué.

Conformément à un traité en vigueur entre les deux pays, Ottawa doit maintenant déposer auprès de Berlin une demande officielle d'extradition, accompagnée de documents étayant les éléments de preuve à l'appui.

Les responsables du ministère de la Justice chargés de la coopération internationale travaillent actuellement avec les collaborateurs du procureur général du Québec à réunir les documents nécessaires. La première comparution du suspect devant un tribunal à Berlin est prévue mardi matin.

Le Canada continuera d'être informé sur l'évolution de cette affaire devant les tribunaux allemands, a ajouté Mme Di Mambro.
Luka Rocco Magnotta est accusé de meurtre prémédité et d'outrage à cadavre. Il aurait tué un étudiant chinois, Jun Lin, 32 ans, dans la nuit du 24 au 25 mai, avant de partir pour la France le 26 mai.

Les médias canadiens l'ont surnommé "Canadian Psycho", car une vidéo publiée sur internet qui montre le meurtre à l'aide d'un pic à glace d'un homme ligoté, puis le dépeçage de son corps, est accompagnée par une chanson du film "American Psycho".

Des morceaux du corps avaient été envoyés par la poste à des partis politiques canadiens.



Loading Slideshow...
  • C'est dans ce cybercafé du quartier de Neukölln, à Berlin, que Luka Rocco Magnotta a été arrêté.

  • Le poste Internet utilisé par Luka Rocco Magnotta avant son arrestation. Il regardait apparemment des sites web concernant sa cavale.



Loading Slideshow...
  • Une photo de Luka Rocco Magnotta prise par la police de Berlin après son arrestation, rendue publique par le SPVM. (SPVM/PC)

  • Le chef adjoint de la police de Vancouver, Warren Lemcke, annonce qu'une main et un pied ont été livrés à deux écoles primaires de Vancouver le 5 juin, des découvertes liées au meurtre attribué à Luka Rocco Magnotta. (PC/Darryl Dyck)

  • L'école primaire St. George, à Vancouver, où le pied a été expédié. (PC/Darryl Dyck)

  • Les médias devant l'école primaire de False Creek, à Vancouver, où la main a été expédiée. (PC/Darryl Dyck)

  • Une voiture de police transportant supposément Luka Rocco Magnotta quitte le centre de détention de la police de Berlin. (AP/Timur Emek)

  • Le cybercafé de Berlin où Luka Rocco Magnotta a été arrêté, dans le quartier de Neukoelln. (AP/Markus Schreiber)

  • Une image de la caméra de surveillance du cybercafé, lorsque Luka Rocco Magnotta est entré. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, qui a reconnu Magnotta, attend les policiers qu'il vient d'alerter. (AP)

  • Un groupe de policiers stagiaires entre dans le cybercafé pour interpeller Luka Rocco Magnotta. (AP)

  • Ils escortent Luka Rocco Magnotta à l'extérieur du cybercafé pour le placer en détention. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, Kadir Anlayisli, qui a reconnu Luka Rocco Magnotta, se tient à côté du poste où se trouvait le suspect. (AP/Markus Schreiber)

  • L'appel mondial lancé par Interpol pour retracer Luka Rocco Magnotta. (AP/Interpol)

  • Luka Rocco Magnotta capté par les caméras de surveillance de l'aéroport Trudeau, où il a pris l'avion pour Paris. (AP/Interpol)

  • Le réfrigérateur de l'appartement de Luka Rocco Magnotta, où il aurait gardé des parties du corps de sa victime. (PC/Ryan Remiorz)

  • Un policier de la GRC transporte dans un sac le colis livré aux bureaux du Parti conservateur, à Ottawa, qui contenait un pied. (PC/Sean Kilpatrick)

  • Luka Rocco Magnotta, visiblement épris de lui-même, a placé de nombreuses photos de lui sur Facebook et sur son site personnel. (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)