NOUVELLES

Dauphiné - 1re étape: déclarations

04/06/2012 11:25 EDT | Actualisé 04/08/2012 05:12 EDT

Cadel Evans (AUS/BMC), vainqueur de l'étape: "J'arrive sur le Dauphiné après une longue période d'entraînement. C'est un peu une surprise de gagner aussi tôt, mais c'est évidemment une bonne surprise. C'est bien pour moi et pour l'équipe. Nous sommes venus au Dauphiné comme chaque année pour un test, pour travailler ensemble, pour prendre le rythme de la course. Si je peux gagner, bien sûr, je le ferai. Au prologue hier (dimanche), je n'étais pas mal, 6 secondes derrière les spécialistes."

Jérôme Coppel (FRA/Saur-Sojasun), 2e de l'étape: "On était tous en file après la montée et c'était le bon moment pour lancer le coup. Evans était dans ma roue et Kashechkin nous a suivi. On s'est bien entendu. J'ai roulé jusqu'au kilomètre. Au sprint, Evans était le plus fort, rien à faire contre lui. Je suis déçu parce que le Dauphiné, c'est un peu chez moi et j'aurais aimé gagner. En même temps, faire 2e derrière Evans, ce n'est pas ridicule. La suite de la course ? Cette semaine, je cours au jour le jour et on voit ce que ça donne."

Bradley Wiggins (GBR/Sky), leader: "Je prends le maillot mais ce n'était pas un objectif aujourd'hui. Si je n'étais pas maillot jaune, on dirait que je suis nul et si je le prends, on dit que c'est trop tôt. Peu importe... C'est difficile de ne pas jouer la gagne. Moi j'aime faire la course quand je suis ici, et le classement général suit. Les autres ? Je ne suis pas surpris que Cadel soit devant. Andy (Schleck) ? Il sera (dans le coup) sur le Tour, comme souvent. Sans manquer de respect au Dauphiné, ce n'est que le Dauphiné. On est encore loin du Tour."

jm/es

PLUS:afp