NOUVELLES

HRW appelle à "isoler" les fournisseurs d'armes de la Syrie

03/06/2012 06:34 EDT | Actualisé 03/08/2012 05:12 EDT

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a appelé dimanche gouvernements et entreprises à "isoler" les groupes qui vendent des armes à la Syrie, à l'instar de la compagnie publique russe Rosoboronexport.

"Les gouvernements et les entreprises du monde devraient cesser de signer de nouveaux contrats avec les vendeurs d'armes comme le groupe russe Rosoboronexport qui fournissent des armes au gouvernement syrien", indique l'organisation dans un communiqué.

"Selon le droit international, fournir des armes à la Syrie alors que des crimes contre l'humanité y sont commis pourrait revenir à une assistance dans l'accomplissement de ces crimes. Tout vendeur d'armes pourrait faire face à une possible responsabilité juridique en tant qu'auxiliaire de ces crimes et pourrait faire face à des poursuites", souligne-t-elle.

Rosoboronexport est considéré comme le principal vendeur d'armes de la Syrie mais les autres fournisseurs devraient également être observés, selon l'ONG.

"Les clients de Rosoboronexport devraient se distancer du groupe jusqu'à ce qu'il cesse de vendre des armes à la Syrie", estime Kenneth Roth, directeur exécutif de HRW. "Personne ne devrait conclure de nouvelles affaires avec toute compagnie susceptible d'être complice de crimes contre l'humanité".

Plus de 13.400 personnes ont été tuées en près de 15 mois de révolte en Syrie, en majorité des civils morts dans la répression, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le président syrien Bachar al-Assad a accusé dimanche "l'étranger" de mener une "guerre" contre son pays et assuré qu'il n'y aurait "pas de compromis dans la lutte contre le terrorisme", terme utilisé pour désigner ses détracteurs.

bur-ahe/tp

PLUS:afp