NOUVELLES

Fusillade à Toronto: la police pense connaître l'identité du tireur

03/06/2012 04:11 EDT | Actualisé 03/08/2012 05:12 EDT

La police de Toronto a annoncé dimanche qu'elle pensait connaître l'identité de l'auteur de la fusillade qui avait fait un mort et sept blessés samedi soir dans un centre commercial de la grande ville canadienne.

"L'enquête a progressé. Nous croyons savoir qui était l'auteur de la fusillade", a déclaré à la presse le chef par intérim de la police de Toronto, Jeff McGuire, sans donner d'autres précisions sur l'investigation en cours.

Un autre porte-parole de la police, le sergent Brian Borg, a révélé l'identité de la victime, un homme de 24 ans, Ahmed Hassen.

Ce dernier était connu de la police qui croit que son assasinat était une exécution préméditée. Hassen et un autre homme présent lors de la fusillade sont soupçonnés d'avoir des liens avec le crime organisé, a dit M. Borg.

Le maire de Toronto, Rob Ford, intervenant après les policiers, a affirmé que Toronto était "une ville sûre". Le maire réagissait à l'émotion soulevée par la fusillade survenue au milieu de centaines de personnes dans la zone restauration du centre commercial Eaton.

"Nous arrêterons le suspect, je vous le garantis", a-t-il dit. "Nous ne pouvons pas tolérer cela", a martelé M. Ford qui s'est dit "bouleversé en tant que maire et en tant que père de famille".

La police a lancé un appel à témoins pour retrouver l'auteur présumé de la fusillade. Elle étudie aussi les enregistrements de nombreuses caméras de surveillance du centre Eaton et des vidéos tournées par certains témoins avec leurs téléphones portables.

Sur les sept blessés, trois personnes sont encore hospitalisées. L'état de santé d'un jeune garçon de 13 ans très grièvement blessé, s'est amélioré, mais un homme de 23 ans, touché à l'abdomen et au cou, est dans un état critique, a précisé la police. Une femme enceinte piétinée lors de la fusillade, a eu des contractions dimanche, mais n'a pas donné naissance à son enfant.

La police de Toronto a voulu rassurer la population, en parlant d'un "acte isolé" commis par un "idiot avec un pistolet", selon l'expression de M. McGuire.

amch/via/emp

PLUS:afp