NOUVELLES

Egypte: le candidat à la présidentielle Chafiq attaque les Frères musulmans

03/06/2012 10:06 EDT | Actualisé 03/08/2012 05:12 EDT

Le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak et prétendant à la présidence de l'Egypte Ahmad Chafiq a attaqué dimanche les Frères musulmans, dont il doit affronter le candidat au second tour, en affirmant qu'ils allaient ramener le pays "vers le Moyen-Age".

M. Chafiq s'est aussi posé en garant de la démocratie, en assurant que sous sa présidence les droits de l'Homme seraient respectés.

Le candidat a appelé lors d'une conférence de presse les Egyptiens "à choisir pour l'Egypte un président qui en fera un pays pour tous, pas un Etat pour une seule faction", en allusion à la confrérie islamiste.

L'ancien chef d'état-major de l'armée de l'air a assuré que les droits de l'Homme seraient respectés s'il était élu.

"Personne ne sera détenu pour son opinion (...). Les services de sécurité seront liés par la loi et les normes des droits de l'Homme", a-t-il dit.

"Je représente un Etat non religieux (...), les Frères représentent un Etat sectaire. Je représente le progrès et la lumière, ils représentent l'arriération et l'obscurantisme", a-t-il ajouté.

M. Chafiq a aussi dit qu'il aspirait à "un Etat juste, non religieux, moderne" alors que les Frères musulmans ramèneraient l'Egypte "vers le Moyen-Age".

Ahmad Chafiq est accusé par ses adversaires d'être l'homme des militaires qui dirigent le pays depuis la chute de M. Moubarak en février 2011. Il a fait campagne sur le thème du retour à la stabilité, cher à de nombreux Egyptiens après 15 mois d'une transition tumultueuse.

Il affrontera Mohammed Morsi, le candidat des Frères musulmans, les 16 et 17 juin au second tour de l'élection présidentielle.

jaz/iba/cr/feb

PLUS:afp