NOUVELLES

Discours Assad: l'opposition dénonce une volonté de poursuivre la répression

03/06/2012 11:34 EDT | Actualisé 03/08/2012 05:12 EDT

Un dirigeant du Conseil national syrien a accusé dimanche Bachar al-Assad de vouloir continuer à réprimer les opposants "dans le sang", après un discours dans lequel le président syrien s'est dit déterminé à lutter contre la révolte qui secoue son régime depuis mars 2011.

Samir Nachar, un membre de l'exécutif du CNS, principale coalition de l'opposition, a déclaré à l'AFP que le discours prononcé dimanche par M. Assad reflétait une volonté de "continuer à réprimer dans le sang et d'étouffer la révolte à tout prix".

Dans un discours devant le Parlement, le président Assad s'est dit déterminé à lutter contre la révolte qui secoue son régime depuis près de 15 mois, accusant de nouveau l'étranger de mener une "guerre" contre la Syrie.

Pour M. Nachar, "le discours d'Assad ressemble à ceux prononcés par des régimes autoritaires qui sont tombés dans la région en répétant la théorie du du complot et en ignorant l'ampleur de la crise interne et les aspirations de leur peuple à la démocratie et à la liberté".

Pour M. Nachar, le président Assad veut "éteindre la flamme de la révolte" lancée contre son régime à la mi-mars 2011.

Plus de 13.400 personnes, en majorité des civils, ont été tuées depuis le début de cette révolte populaire, qui s'est militarisée au fil des mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

ks/hj/feb

PLUS:afp