NOUVELLES

Roland-Garros - Schiavone vers la sortie, du mieux pour Murray

02/06/2012 12:34 EDT | Actualisé 02/08/2012 05:12 EDT

L'Italienne Francesca Schiavone, finaliste en 2011, a quitté Roland-Garros par la petite porte samedi, la Chinoise Li Na, sacrée l'an passé, abandonnant elle son premier set du tournoi, tandis que chez les messieurs, Andy Murray a montré que son dos allait mieux.

Schiavone n'ira pas en finale à Paris pour la troisième année d'affilée, après son titre de 2010. L'Américaine Varvara Lepchenko s'est chargée d'éliminer au troisième tour (3-6, 6-3, 8-6) celle qui restait sur 15 victoires en 16 matches sur la terre battue parisienne.

L'Italienne, tête de série N.14, a fait son âge samedi (31 ans). Sa science du jeu sur terre battue est toujours là, mais les jambes l'étaient moins. Cette défaite est une mauvaise nouvelle pour Schiavone, car elle devrait sortir du Top 20 à l'issue de la quinzaine parisienne.

Depuis son triomphe parisien il y a deux ans, l'Italienne a connu deux années mitigées, sans le moindre titre jusqu'à son succès à Strasbourg la semaine passée. Sa finale à Roland-Garros en 2011 avait sauvé sa saison. Elle va maintenant devoir cravacher pour se remettre sur les rails.

Ouzbek d'origine ayant pris la nationalité américaine l'an passé, Lepchenko atteint pour la première fois de sa carrière, à 26 ans, les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Elle n'avait jusqu'alors jamais dépassé le deuxième tour.

Murray provisoirement rassuré -----------------------------

Avec la jeune Sloane Stephens, également qualifiée pour les huitièmes depuis la veille, elle permet au tennis américain de sauver la face après l'élimination des soeurs Serena et Venus Williams. Aujourd'hui 63e mondiale, après avoir débuté la saison au 127e rang, elle rencontrera au prochain tour la Tchèque Petra Kvitova (N.4).

Une autre Américaine, Christina McHale, a montré de belles promesses, en obligeant Li Na à concéder son premier set du tournoi. La Chinoise (N.7) avait déroulé lors de ses tours précédents. Elle a cependant rétabli la hiérarchie, en se qualifiant en trois sets (3-6, 6-2, 6-1).

Au bord de l'abandon jeudi face au Finlandais Jarkko Nieminen, en raison de spasmes au dos, Murray (N.4) avait retrouvé toute sa mobilité samedi. Avec un service à nouveau fonctionnel, il n'a eu aucun mal à maîtriser le Colombien Santiago Giraldo (6-3, 6-4, 6-4).

Voilà donc l'Ecossais provisoirement rassuré, avant d'affronter en huitièmes le Français Richard Gasquet (N.17), qui l'avait battu au même stade de la compétition à Rome il y a deux semaines, et a fait une démonstration devant l'Allemand Tommy Haas 6-7 (3/7), 6-3, 6-0, 6-0.

L'Espagnol David Ferrer a pour sa part corrigé le Russe Mikhail Youzhny (6-0, 6-2, 6-2), lequel était tellement dépité qu'il a inscrit le mot "sorry" (désolé) avec la pointe de sa chaussure sur la terre battue du court Suzanne Lenglen.

cyb/jfm

PLUS:afp