NOUVELLES

Les principales dates de la vie de Hosni Moubarak

02/06/2012 06:15 EDT | Actualisé 02/08/2012 05:12 EDT

CAIRO - Les principales dates de la vie de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak:

- 4 mai 1928: naissance à Kafr el-Moseilha, ville du Delta du Nil dans le nord du pays

- avril 1975: désignation au poste de vice-président par le chef de l'Etat, Anouar el-Sadate

- 14 octobre 1981: prestation de serment à la présidence, après l'assassinat de Sadate le 6 octobre

- 26 juin 1995: il échappe à une tentative d'assassinat lors du 31e sommet de l'OUA à Addis Abeba en Ethiopie

- 18 novembre 2003: malaise lors d'un discours au Parlement, mis sur le compte de médicaments et du jeûne du Ramadan

- juin 2004: intervention chirurgicale en Allemagne pour une hernie discale

- février 2005: amendements à la Constitution égyptienne ouvrant la voie aux premières élections multipartites

- mars 2005: manifestations contre un nouveau mandat de Moubarak, le cinquième consécutif

- 7 septembre 2005: première élection présidentielle pluraliste. Hosni Moubarak l'emporte facilement devant neuf autres candidats

- 6 mars 2010: intervention chirurgicale en Allemagne pour des problèmes de vésicule biliaire, transfert temporaire des pouvoirs au Premier ministre

- 28 novembre 2010: élections législatives, entachées de fraudes selon l'opposition

2011

- 25 janvier: inspirés par la révolte populaire en Tunisie, les manifestants descendent dans la rue par milliers pour réclamer le départ du raïs

- 28 janvier: Moubarak ordonne à l'armée de rétablir l'ordre

- 29 janvier: pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir, Moubarak nomme un vice-président, choisissant son chef des services de renseignement Omar Souleïman. Vague de pillages dans tout le pays, après le retrait des rues de la police

- 1er février: Moubarak annonce lors d'une allocution qu'il ne briguera pas un nouveau mandat lors de la présidentielle de septembre, mais ne quittera pas le pouvoir d'ici là

- 10 février: Moubarak transfère ses pouvoirs à Souleïman, sans pour autant démissionner

- 11 février: Hosni Moubarak démissionne et transfère ses prérogatives à l'armée

- 13 avril: l'ex-président est placé en détention provisoire, accusé d'avoir ordonné d'ouvrir le feu contre les manifestants et de corruption. Il est assigné à résidence à l'hôpital de Charm el-Cheikh où il a été admis auparavant pour des problèmes cardiaques

- 1er juin: le procureur général d'Egypte annonce que Hosni Moubarak et ses deux fils seront jugés à partir du 3 août

- 14 juillet: publication par la presse égyptienne de la transcription de l'interrogatoire du président déchu, qui dément avoir ordonné d'ouvrir le feu sur les manifestants. Près de 900 d'entre eux ont été tués durant le soulèvement, du 25 janvier au 11 février

- 3 août: début au Caire du procès de Hosni Moubarak, qui comparaît sur une civière installé dans le box des accusés. Ses fils Gamal et Alaa, l'ex-ministre de l'Intérieur Habib al-Adly et six anciens responsables de la police sont jugés avec lui

2012

- 5 janvier: le ministère public indique qu'il entend requérir la peine de mort pour Moubarak, El-Adly et quatre anciens responsables de la police

- 22 janvier: son avocat, Me Farid el-Dib, réclame son aquittement

- 20 février: le procureur Mustafa Souleïman requiert la peine de mort pour Moubarak et cinq autres co-accusés

- 2 juin: Hosni Moubarak est condamné à la prison à vie, ainsi qu'Habib el-Adly. Six autres responsables de la sécurité sont acquittés. M. Moubarak est acquitté des chefs de corruption pesant sur lui, tout comme ses deux fils. Ces derniers doivent encore être jugés pour délit d'initiés. AP

ll-mw/v0

PLUS:pc