NOUVELLES

JO-2012/Pakistan: le CIO somme les autorités de mettre fin à leur ingérence

02/06/2012 10:21 EDT | Actualisé 02/08/2012 05:12 EDT

Le Comité international olympique (CIO) a sommé le gouvernement pakistanais de mettre fin à son ingérence dans le fonctionnement des institutions sportives du pays, susceptible de compromettre la participation du Pakistan aux jeux Olympiques de Londres.

Le président du Comité olympique pakistanais (POA) Syed Arif Hasan a prévenu que son pays pourrait se retrouver dans un impasse quant à sa participation aux Jeux si le problème n'était pas rapidement résolu.

"Le CIO a sommé les parties concernées de cesser toute interférence envers le mouvement olympique national. Mais les choses peuvent mal se passer", a dit M. Hasan.

"Selon la charte du CIO, l'intervention du politique et du gouvernement (d'un pays) n'est pas acceptable et cela peut conduire à l'exclusion (du Pakistan) du CIO, ainsi que des Jeux de Londres", a rappelé M. Hasan, réélu pour la troisième fois à la tête du Comité olympique pakistanais en février.

Mi-mai, la Cour suprême pakistanaise a déclaré que tout président de fédération sportive du pays ne pouvait avoir trois mandats consécutifs.

sh-sjd/mtp/bvo/jr

PLUS:afp