NOUVELLES

Dauphiné - Au rendez-vous des favoris du Tour

02/06/2012 08:49 EDT | Actualisé 02/08/2012 05:12 EDT

Le prologue de Grenoble, 5700 mètres dans les grandes artères de la cité alpestre, ouvre dimanche la semaine du Dauphiné (sud est), le rendez-vous des favoris du prochain Tour de France.

Cadel Evans (AUS/BMC): "Ce sera mon dernier test avant le Tour", annonce le vainqueur en titre de la Grande Boucle qui entend peaufiner l'entente avec ses futurs coéquipiers de juillet, entre autres le Belge Philippe Gilbert. Absent des pelotons depuis fin avril (comme Wiggins), l'Australien affirme s'être bien entraîné avant une course dont il connaît les contours (quatre fois deuxième !). L'espoir américain Tejay Van Garderen sera l'autre coureur protégé de l'équipe.

Andy Schleck (LUX/RadioShack): le cadet des frères Schleck est séparé de l'aîné, Frank, orienté vers le Tour de Suisse. Sans résultats probants en 2012, le Luxembourgeois renoue avec la compétition après six semaines consacrées à la récupération, à l'entraînement et aux reconnaissances des étapes du Tour. Où en est-il ? le vainqueur tardif (il vient de recevoir enfin son maillot jaune) du Tour 2010 est l'une des grandes inconnues de la course.

Bradley Wiggins (GBR/Sky): avantagé par la part belle faite aux contre-la-montre, tant au Dauphiné (53,5 km jeudi entre Villié-Morgon et Bourg-en-Bresse) qu'au Tour, le Londonien a vu sa cote monter au fil de ses succès dans ses rendez-vous intermédiaires (Paris-Nice, Tour de Romandie). Surtout avec l'appui d'une formation au potentiel impressionnant, à son service durant cette semaine qui se conclut le 10 juin à Châtel (Haute-Savoie).

Vincenzo Nibali (ITA/Liquigas): après son zéro pointé au bilan du Giro (Basso 5e), l'équipe Liquigas ne peut que miser sur son autre leader même s'il est annoncé en partance en fin de saison. Le "Requin" du détroit de Messine (2e de Liège-Bastogne-Liège), qui a repris au Tour de Californie, monte en puissance. L'un des meilleurs descendeurs du peloton représente un compromis intéressant de grimpeur-rouleur, à l'aise en toutes circonstances dans ce type de course.

Denis Menchov (RUS/Katusha), Samuel Sanchez (ESP/Euskaltel) et Jurgen Van den Broeck (BEL/Lotto): tout près des premiers rôles du Tour, dans lequel ils ont déjà pris des places d'honneur, les trois coureurs ont en commun le sens de la patience et le goût de la discrétion. Si 'Samu' Sanchez s'est signalé au Tour du Pays Basque, Menchov et "VDB" sont restés à distance depuis le début de la saison. Mais l'expérience des années passées parle pour eux.

Thomas Voeckler (FRA/Europcar), Pierre Rolland (FRA/Europcar), Jérôme Coppel (FRA/Saur-Sojasun) et Jean-Christophe Péraud (FRA/AG2R La Mondiale): lequel des quatre imitera Christophe Kern, sixième du classement général et premier Français l'an passé ? A l'exemple de Coppel, tiraillé entre son envie de bien faire sur ses terres et le devoir d'atteindre son pic de forme dans les deuxième et troisième semaines du Tour, la difficulté réside à préserver des forces tout en honorant le Dauphiné, l'une des courses les plus appréciées de la saison.

jm/jcp

PLUS:afp