NOUVELLES

Canada: la loi spéciale a créé une "accalmie" dans les manifestations (ministre)

02/06/2012 12:11 EDT | Actualisé 02/08/2012 05:12 EDT

La loi spéciale controversée limitant les manifestations a créé une "accalmie" dans les rassemblements étudiants au Québec, estime la ministre de l'Education de la province dans un entretien publié samedi, quelques heures avant une nouvelle manifestation à Montréal.

"Depuis que la loi est là, on constate que les manifestations sont pacifiques", affirme la ministre Michelle Courchesne, dans une interview accordée à La Presse 48 heures après la rupture des négociations sur les frais de scolarité entre gouvernement québécois et étudiants.

"Force est de constater, et je croise les doigts, qu'il y a une accalmie", poursuit Mme Courchesne.

La ministre n'évoque pas dans l'entretien, le pic de 700 arrestations opérées à Montréal et à Québec dans la nuit du 23 au 24 mai, soit cinq jours après l'adoption de la loi spéciale.

Ces déclarations pourraient être interprétées comme provocatrices par les étudiants à quelques heures d'une nouvelle manifestation samedi à Montréal à l'appel du syndicat étudiant le plus radical, la Classe.

Michelle Courchesne dit ne pas envisager une remise en cause de la loi, dont les représentants étudiants faisaient un préambule à toute négociation.

"Je ne vois pas comment on pourrait l'abroger maintenant. Il y a les festivals qui commencent, il faut protéger ces événements", affirme la ministre. "Tant qu'il n'y a pas d'entente avec les étudiants, elle est nécessaire", poursuit Mme Courchesne, martelant que cette loi spéciale "n'est pas exagérée".

Michelle Courchesne, également présidente du Conseil du Trésor, a remplacé Line Beauchamp le 14 mai dernier, après sa démission faute d'entente avec les étudiants dans le conflit sur la hausse des frais de scolarité.

vs/eg/emp

PLUS:afp