NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse, déprimée par le rebond du chômage

01/06/2012 10:05 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Wall Street a ouvert en baisse vendredi, plombée par une hausse inattendue du taux de chômage aux Etats-Unis, les investisseurs craignant que le ralentissement des dernières semaines soit plus grave que prévu: le Dow Jones lâchait 1,41% et le Nasdaq 1,71%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 175,13 points à 12.218,32 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 48,32 points à 2.779,02 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 reculait de 1,60% (20,92 points) à 1.289,41 points.

Wall Street avait terminé en recul jeudi, fébrile avant la publication vendredi du rapport mensuel sur l'état du marché de l'emploi aux Etats-Unis, des indicateurs économiques médiocres n'offrant aucun soutien: le Dow Jones Industrial Average avait cédé 0,21%, à 12.393,45 points, et le Nasdaq 0,35%, à 2.827,34 points.

Le taux de chômage est remonté en mai, pour s'établir à 8,2%, alors que les embauches progressaient à leur rythme le plus faible en douze mois, selon des chiffres officiels publiés à Washington.

Le pays a créé 69.000 emplois de plus qu'il en détruisait en mai, indique le rapport sur l'emploi du département du Travail. L'estimation médiane des analystes donnait 150.000 créations d'emploi pour ce mois-là, et un taux de chômage stable, à 8,1%.

Ces chiffres ont été une "mauvaise surprise", a déploré Julien Thomas, de Natixis, estimant que désormais, "avec plusieurs incertitudes pour la consolidation (de l'économie), les attentes pour 2013 sont moins certaines".

Wall Street se retrouve de fait sous une forte pression, d'autant que ces statistiques se sont ajoutées à un ensemble "de rapports ternes sur la production industrielle en Chine et en Europe", ont remarqué les experts de Charles Schwab.

Le Dow Jones, qui avait connu une spectaculaire envolée en début d'année, évolue désormais aux niveaux de janvier. Face aux risques de volatilité, l'opérateur boursier NYSE-Euronext a averti qu'il pourrait suspendre les échanges.

Le marché obligataire poursuivait sa nette hausse, illustrant les craintes des investisseurs. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans chutait à 1,479% contre 1,5810% jeudi, et celui à 30 ans à 2,568% contre 2,6720%.

sab/sl/lor

PLUS:afp