NOUVELLES

USA: une écolière remporte un concours d'orthographe grâce à un mot français

01/06/2012 03:25 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Une collégienne de 14 ans, fille d'immigrés indiens, a triomphé jeudi soir à un concours national d'orthographe très populaire aux Etats-Unis en épelant correctement le mot français "guet-apens".

"Je connaissais le mot, je l'avais déjà vu", a affirmé Snighda Nandipati, élève de 4e à San Diego (Californie), après avoir correctement épelé "G-U-E-T-A-P-E-N-S" sur la scène d'une salle de congrès d'Oxon Hill, près de Washington, lors de la finale du 85e concours Scripps National Spelling Bee.

Ce concours, très populaire aux Etats-Unis, se prépare dans les salles de classe du pays pour aboutir, après toute une série d'étapes éliminatoires, à une finale très suivie par le public.

Cette année, 278 jeunes à partir d'un nombre de départ de 11 millions de candidats, avaient réussi à conquérir leur place pour les trois jours de finale.

Dans la salle, la tension était palpable chez les parents alors que les jeunes, beaucoup plus décontractés, se félicitaient en se claquant les mains à chaque obstacle passé sous la forme de mots à épeler, tels que les très peu usités ou originaires de langues étrangères "distelfink" (motif d'oiseau), "chatoyant" (chatoyant), "luteovirescent" (jaune verdâtre) ou "schwarmerei" (enthousiasme).

Snighda Nandipati qui veut devenir chirurgien, a remporté une coupe et 30.000 dollars qu'elle mettra de côté pour payer ses études à l'université, a-t-elle dit.

"C'est une gamine très exigeante", a indiqué à l'AFP son père Krishnarao Nadipati, consultant en informatique, indiquant que sa fille avait longuement travaillé le dictionnaire de référence du concours Merriam Webster.

Les parents de la jeune fille sont venus aux Etats-Unis en 1995 de l'Etat indien d'Andhra Pradesh (sud-est), a indiqué sa mère, Madhavi Nandipati.

La plus jeune candidate à avoir jamais participé au concours, Lori Anne Madison, de Woodbridge (Virginie, est), âgée de 6 ans, a fait cette année sensation mais a chuté mercredi sur "ingluvies" (le jabot d'un oiseau).

Parrainé par le groupe de médias Scripps, le concours accueillait également des candidats des Bahamas, Canada, Ghana, Japon, Corée du sud et Nouvelle-Zélande.

Les organisateurs ont annoncé mardi qu'ils envisageaient un concours à l'échelle mondiale d'ici décembre 2013, vu "la passion qui se manifeste de plus en plus pour l'anglais dans le monde".

rom/jk/ff/eg

PLUS:afp