NOUVELLES

USA: les mauvais chiffres de l'emploi, une "nouvelle accablante" (Romney)

01/06/2012 09:28 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Le candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney a estimé vendredi que les chiffres montrant une remontée du chômage au mois de mai étaient une "nouvelle accablante" pour les Etats-Unis, due selon lui aux politiques menées par son futur adversaire, le président Barack Obama.

"Les chiffres d'aujourd'hui sont une nouvelles accablante pour les travailleurs américains et les familles américaines", a écrit M. Romney dans un communiqué diffusé vendredi peu après la publication des chiffres par l'administration.

"Cette semaine a été le théâtre d'une succession de mauvaises nouvelles pour l'économie", a dit le candidat républicain qui cite les chiffres du PIB et la confiance des consommateurs.

Mitt Romney assure qu'il est maintenant "clair pour chacun que les politiques du président Obama n'ont pas atteint leurs objectifs et que l'économie d'Obama écrase les classes moyennes".

"Nous pouvons faire tellement mieux en Amérique. C'est pourquoi je suis candidat à la présidence", a conclu M. Romney.

Le taux de chômage des Etats-Unis est remonté en mai pour la première fois en un an pour s'établir à 8,2%, contre 8,1% le mois précédent, selon des chiffres officiels publiés vendredi à Washington. Le pays n'a créé que 69.000 emplois de plus qu'il en détruisait en mai, indique le rapport sur l'emploi du ministère du Travail.

De son côté, le président républicain de la Chambre des représentants américaine, John Boehner, a demandé au cours d'une conférence de presse au Capitole vendredi: "Où sont les emplois?". M. Boehner, qui répète cette interrogation depuis plusieurs mois, a vivement critiqué la politique économique du président vendredi.

"Peut-être que le président devrait arrêter son match de badminton et se mettre au match de rugby qui se joue devant lui", a ironisé M. Boehner.

Alors que M. Obama doit poursuivre sa journée par pas moins de six réunions de levée de fonds en faveur de sa campagne de réélection, le président de l'assemblée, John Boehner, a appelé le président à rester à Washington pour "gérer les grands dossiers qui affectent notre économie", dont le chômage et une dette publique record.

"Ces chiffres du chômage sont effroyables. Les Américains méritent vraiment mieux", a renchéri le chef de la majorité républicaine à la Chambre, Eric Cantor.

emp/lor

PLUS:afp