TORONTO - General Motors (GM) ira de l'avant avec son plan de fermeture de son usine consolidée d'Oshawa, en Ontario, une décision «dégoûtante» selon le syndicat, car elle pourrait entraîner 2000 mises à pied et éliminer des milliers d'autres emplois indirectement.

Après avoir reçu la confirmation de la fermeture par GM vendredi, le président de la section 222 du syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA), Chris Buckley, a estimé qu'il s'agissait «évidemment de très mauvaises nouvelles».

«Plus de 2000 employés découvrent aujourd'hui qu'il vont perdre leur emploi en juin 2013», a-t-il affirmé.

«Puis, si on regarde l'emploi créé par ricochet avec l'assemblage d'automobiles, en fait, le nombre d'emplois perdus sera plus près des 18 000 avec la terrible décision annoncée aujourd'hui par GM.»

M. Buckley s'est dit «complètement dégoûté» par cette décision, rappelant qu'en 2009, les membres des TCA, employés et retraités, ont dû faire d'importants sacrifices pour sauver la compagnie. «Et c'est comme ça que GM récompense nos membres», a-t-il déploré.

Outre l'usine consolidée, GM possède également une usine d'assemblage à Oshawa, et celle-ci sera responsable d'une partie de la production de la nouvelle Chevrolet Impala, qui est aussi construite à l'usine GM de Detroit-Hamtramck, au Michigan. GM emploie 2000 personnes à cette usine d'Oshawa, et elles travaillent sur les modèles Chevy Camaro, Buick Regal et, bientôt, sur la Cadillac XTS.

L'usine qui fermera ses portes prochainement produit la voiture Chevrolet Impala et le véhicule utilitaire sportif Equinox. Sa fermeture avait initialement été prévue pour 2008, mais en raison d'une demande importante pour la plus récente génération d'Impala et l'ajout d'un programme lié à l'Equinox, elle est demeurée ouverte.

Cependant, à partir du quatrième trimestre de cette année, un quart de travail y sera éliminé, puis un autre au premier trimestre de l'an prochain, a annoncé GM vendredi.

«Tel que précédemment annoncé, la ligne consolidée cessera ses activités à la fin du cycle de vie de la génération actuelle d'Impala. Il est actuellement prévu que cela aura lieu en juin 2013», a expliqué la société.

Au syndicat, M. Buckley précise qu'il ne renonce pas à l'usine et demande aux gouvernements de l'Ontario et fédéral de s'impliquer dans le dossier, car ils sont toujours actionnaires du constructeur à hauteur d'environ huit milliards $, conséquence du plan de sauvetage financier auquel ils ont contribué pour assurer sa survie.

GM réduit ses activités au Canada dans le cadre d'une restructuration nord-américaine entreprise il y a deux ans, alors qu'il se trouvait toujours à l'abri de ses créanciers.

Cette restructuration a entraîné des dizaines de milliers de pertes d'emplois au Canada et aux États-Unis et la fermeture de plusieurs usines.

Au Canada, GM a déjà fermé une usine de camions à Oshawa et une usine de transmissions à Windsor, en Ontario.

GM Canada compte environ 10 000 employés à travers le pays.