NOUVELLES

Roland-Garros: Agnieszka Radwanska inexistante face à Svetlana Kuznetsova

01/06/2012 08:43 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

La Polonaise Agnieszka Radwanska, N.3 mondiale, n'a pas existé face à la Russe Svetlana Kuznetsova, finaliste du tournoi en 2006 et victorieuse en 2009, qui l'a éliminée 6-1, 6-2 vendredi au troisième tour de Roland-Garros.

La défaite de Radwanska est une surprise, surtout par son ampleur, car elle était l'une des joueuses les plus régulières depuis le début de la saison et n'avait perdu jusque-là que sept matches en 2012, dont six face à la N.1 mondiale, la Bélarusse Victoria Azarenka.

Mais Kuznetsova, tête de série N.26, constituait un gros morceau pour un troisième tour. D'autant que la Russe n'a jamais réussi à Radwanska, puisqu'elle menait avant ce match 9-3 dans leurs face-à-face et restait sur cinq victoires.

Malgré son rang de N.3 mondiale, la Polonaise n'est jamais allée plus loin que les quarts de finale en Grand Chelem. A Paris, elle n'a jamais dépassé les huitièmes de finale.

Encore quart de finaliste l'an passé à Paris, le tournoi du Grand Chelem qui lui réussit le mieux avec l'US Open qu'elle a gagné en 2004, Kuznetsova rencontrera en huitièmes de finale l'Italienne Sara Errani.

La Russe aura un coup à jouer dans cette partie de tableau, dégagée par les éliminations de la Française Marion Bartoli (N.8) et de... Radwanska.

Une autre Russe s'est mise en évidence vendredi. Maria Sharapova (N.2) s'est qualifiée pour le troisième tour en écrasant 6-1, 6-1 la Japonaise Ayumi Morita.

Après sa victoire 6-0, 6-0 sur la Roumaine Alexandra Cadantu mardi, la Moscovite continue sa promenade de santé à Paris, où elle rencontrera la Chinoise Peng Shuai (N.28) au prochain tour.

Son match face à Morita, initialement prévu jeudi, avait été reporté à vendredi en raison de la durée du match entre Paul-Henri Mathieu et John Isner.

cyb/chc

PLUS:afp