NOUVELLES

Roland-Garros - Federer en huitièmes sans éclat

01/06/2012 02:26 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Roger Federer, pas à son mieux comme depuis le début du tournoi, a eu plus de difficultés qu'escompté à se défaire (6-3, 4-6, 6-2, 7-5) du Français Nicolas Mahut et à accéder vendredi aux huitièmes de finale de Roland-Garros.

Le Suisse a retrouvé une nouvelle jeunesse depuis six mois. Mais depuis son arrivée à Paris, il a du mal et n'a pas encore régalé le public de ses habituels tours de passe-passe.

Le N.3 mondial avait concédé un set au tour précédent face au modeste Roumain Adrian Ungur, ce qui ne l'avait pas empêché de battre le record du nombre de victoires en Grand Chelem de Jimmy Connors.

Contre le Français, admirable de détermination, il a encore un peu tiré la langue, ne montrant pas son aisance coutumière, essentiellement en raison d'un service mal réglé.

Mahut, 89e mondial, qui disputait pour la première fois de sa carrière un troisième tour à Roland-Garros, s'est montré tout à fait digne de l'événement, sur une surface qui ne convient pourtant guère à son jeu d'attaquant.

Federer s'est étonnamment laissé surprendre dans le deuxième set, alors qu'il servait pour égaliser à 5-5. Il a offert une balle de set au Français, qui l'a saisie immédiatement d'un beau retour de revers.

Le Suisse a ensuite eu du mal à conclure. Il a breaké pour mener 4-3 dans le quatrième set, mais a encore permis à Mahut d'égaliser sur le jeu suivant. Il a cependant ensuite accéléré, conscient qu'il n'avait pas intérêt à laisser les choses s'éterniser.

L'homme aux 16 titres du Grand Chelem devrait être encore relativement tranquille au tour suivant, où il sera opposé au jeune David Goffin, considéré à 21 ans comme le plus grand espoir belge.

Celui-ci est devenu le premier "lucky loser" (meilleur perdant) à atteindre les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem depuis 17 ans, en battant le Polonais Lukasz Kubot en trois sets 7-6 (7/4), 7-5, 6-1.

Le dernier joueur à avoir réussi pareille performance était son compatriote Dick Norman à Wimbledon en 1995.

cyb/jfm

PLUS:afp