NOUVELLES

Roland-Garros - Berdych dans la douleur, Radwanska dans l'avion

01/06/2012 01:12 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Le Tchèque Tomas Berdych, l'un des principaux outsideurs pour le titre à Roland-Garros, a peiné vendredi pour se qualifier pour les huitièmes de finale, tandis que la Polonaise Agnieszka Radwanska, N.3 mondiale, a fait ses valises.

Berdych a souffert (6-4, 3-6, 6-7 (4/7), 6-4, 6-4) face au Sud-Africain Kevin Anderson. Il connaissait bien son adversaire, pour l'avoir déjà joué, et battu, deux fois cette année à l'Open d'Australie et à Madrid.

"Je l'avais joué au premier tour à Madrid et ça avait été mon match le plus difficile jusqu'aux demi-finales", a remarqué le Tchèque. "Alors je m'attendais à ce que soit très dur aujourd'hui. Il joue très bien. C'était très serré."

Demi-finaliste à Monte-Carlo et finaliste à Madrid, Berdych, tête de série N.7, est l'homme en forme du moment. Mais il a été bien embêté par son clone sud-africain.

Du haut de ses 2,03 m, Anderson a balancé pas moins de 22 aces. Et il a montré aussi qu'il n'était pas mauvais sur le plan du déplacement.

Le Tchèque, demi-finaliste en 2010, ne s'en est sorti qu'en se révélant plus performant dans les moments importants. Il a concrétisé quatre de ses six balles de break, contre deux sur six pour Anderson.

Berdych aura un prochain tour à nouveau compliqué, soit contre l'Argentin Juan Martin De Potro (N.9), soit contre le Croate Marin Cilic (N.21).

Un autre membre du Top 10 s'est hissé en huitièmes: le Français Jo-Wilfried Tsonga. Le N.5 mondial a perdu cinq fois son service, avant de prendre le dessus (7-5, 6-4, 6-4) sur l'Italien Fabio Fognini.

Tsonga retrouvera dimanche le vainqueur du match entre son compatriote Gilles Simon et le Suisse Stanislas Wawrinka, qui l'avait éliminé au troisième tour l'année dernière.

Le tableau féminin, après avoir déjà perdu Serena Williams, a vu disparaître une autre prétendante au titre avec Radwanska.

La Polonaise n'avait perdu que sept matches en 2012, dont six face à la N.1 mondiale, la Bélarusse Victoria Azarenka. Mais elle a explosé (6-1, 6-2) face à Svetlana Kuznetsova.

Il faut dire qu'elle n'a jamais très bien réussi contre la Russe, finaliste du tournoi en 2006 et victorieuse en 2009.

"Elle joue juste extrêmement bien sur terre", a constaté Radwanska. "Elle avait une réponse pour tout ce que j'essayais de faire. Il n'y avait rien que je puisse faire."

La Polonaise a confirmé ses difficultés en Grand Chelem, puisqu'elle n'est jamais allée plus loin que les quarts de finale dans un tournoi de cette catégorie.

Egalement quart de finaliste l'an passé à Paris, le tournoi du Grand Chelem qui lui réussit le mieux avec l'US Open qu'elle a gagné en 2004, Kuznetsova rencontrera en huitièmes l'Italienne Sara Errani.

Elle aura un coup à jouer dans cette partie de tableau désormais dégagée. Une autre Russe s'est mise en évidence. Maria Sharapova (N.2) s'est qualifiée pour le troisième tour en écrasant 6-1, 6-1 la Japonaise Ayumi Morita.

cyb/jfm

PLUS:afp