NOUVELLES

Le Venezuela interdit les ventes d'armes pour lutter contre le crime

01/06/2012 09:35 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Le Venezuela a interdit la vente d'armes et de munitions afin de lutter contre la hausse du nombre d'actes criminels violents.

Les armureries privées ne peuvent ainsi plus vendre d'armes en vertu de la mesure qui est entrée en vigueur vendredi.

Selon le ministre de la Justice Tareck El Aissami, seules la police et l'armée seront exemptées de cette interdiction des ventes d'armes.

Pour des détracteurs, toutefois, seul un petit pourcentage des armes ont été vendues légalement à des détenteurs de permis, et la majorité des ventes d'armes sont depuis longtemps illégales et non réglementées.

Luis Izquiel, un avocat qui dirige un comité de sécurité au sein de la coalition de l'opposition vénézuélienne, estime que bien qu'il y ait environ 25 000 permis de port d'arme enregistrés auprès des autorités, il y a bien plus d'armes dans les rues.

PLUS:pc