NOUVELLES

Le pétrole s'effondre à New York à 83,23 dollars le baril

01/06/2012 03:39 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont lourdement chuté à New York vendredi, les investisseurs craignant une détérioration de la santé économique, déjà fragile, des Etats-Unis après une hausse inattendue du chômage dans le pays.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet a perdu 3,30 dollars par rapport à la clôture de jeudi, à 83,23 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours retrouvent un niveau plus vu depuis le 7 octobre dernier. Ils ont chuté de près de 23 dollars en un mois, soit de près de 22%.

"Le rapport sur l'emploi a assommé le marché", a résumé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric), soulignant que "tout est en train de s'aggraver sur de nombreux fronts".

Le taux de chômage est remonté en mai, pour s'établir à 8,2%, alors que les embauches progressaient à leur rythme, le plus faible en douze mois, selon des chiffres officiels publiés à Washington.

Le pays a créé 69.000 emplois de plus qu'il en détruisait en mai, indique le rapport sur l'emploi du ministère du Travail. L'estimation médiane des analystes donnait 150.000 créations d'emploi pour ce mois-là et un taux de chômage stable, à 8,1%.

Ces statistiques sont "faibles" et "soulignent que le ralentissement économique aux Etats-Unis est plus fort que ce que croyait le marché", a résumé Bart Melek, stratège chez TD Securities.

"Les nuages noirs continuent de s'amonceler autour de la demande pétrolière en 2012, avec les dernières données économiques en Europe, aux Etats-Unis et en Chine", ont observé les analystes de JPMorgan.

"Et au delà de tout ça, vous avez la production industrielle en Chine qui est ressortie plus faible", a dit M. Smith, expliquant que ces derniers développements avaient forcé le marché à "se réajuster".

L'activité manufacturière en Chine a ainsi continué de se détériorer en décembre sous l'effet de la crise sur les marchés européen et américain, selon l'indice PMI des directeurs d'achat publié vendredi par la banque HSBC.

L'indice définitif PMI s'élève à 48,7, après 47,7 le mois dernier, a annoncé la banque. Un chiffre supérieur à 50 indique une expansion, un chiffre inférieur à cette limite une contraction.

sab/sl

PLUS:afp