NOUVELLES

La Mission d'observateurs de l'ONU en Syrie "à effectif plein" (ONU)

01/06/2012 03:44 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

La Mission de supervision de l'ONU en Syrie (MISNUS) est désormais "à effectif plein" avec près de 300 observateurs sur place, a indiqué vendredi un porte-parole de l'ONU.

"Nous sommes maintenant à effectif plein" avec 297 observateurs sur place, a déclaré à l'AFP Kieran Dwyer, porte-parole du département des opérations de maintien de la paix de l'ONU. "Ce nombre va fluctuer", a-t-il précisé. "Il y aura toujours un ou deux observateurs en plus ou en moins".

Leur déploiement a été autorisé par la résolution 2043 du Conseil de sécurité de l'ONU adopté le 21 avril.

Elle stipule que la MISNUS a un "mandat initial de 90 jours" et se compose "dans un premier temps de 300 observateurs militaires non armés et d'une composante civile appropriée". Une de ses principales missions est de superviser le cessez-le-feu entré théoriquement en vigueur le 12 avril mais violé quotidiennement depuis.

Selon le chef des opérations de maintien de la paix Hervé Ladsous, les observateurs sont déjà présents dans huit villes de Syrie et le seront bientôt dans onze.

Les observateurs qui circulent dans des véhicules blindés sont régulièrement la cible de tirs - au moins à deux reprises la semaine dernière - et deux bombes artisanales ont déjà explosé au passage de leurs convois, sans faire de blessé.

Tant le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon que le médiateur international Kofi Annan continuent d'affirmer que leur présence est utile et contribue à atténuer la violence en Syrie.

Mais les Etats-Unis ont déjà menacé de ne pas renouveler le mandat de la MISNUS au delà de son terme le 20 juin.

avz/sj

PLUS:afp