NOUVELLES

Euro-2012 - Xavi et les candidats de l'empire des milieux

01/06/2012 04:56 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

L'Espagnol Xavi avait été désigné meilleur joueur de l'Euro-2008, et donc meilleur milieu: trois groupes de joueurs comptent jouer un rôle prépondérant dans l'entrejeu lors de l'Euro-2012, et le placement sur le terrain du lauréat pourrait donner une tendance sur le jeu du tournoi.

. Les cas Xavi et Pirlo

Xavi postule bien sûr à sa succession. Le triple Ballon de Bronze, clef de voûte du système barcelonais qui a déteint sur la sélection, sort cependant d'une saison épuisante qu'il a finie sur les rotules. Mais sa qualité de passe et de conservation du ballon demeure incontournable.

Pirlo de son côté, référence à un poste qu'il a réinventé, a effectué l'une de ses meilleures saisons avec la Juventus à 33 ans, et reste l'un des hommes de base de l'Italie. C'est aussi l'un des quatre rescapés de l'Italie championne du monde 2006 (avec Buffon, Barzagli et De Rossi).

. Défensifs

Ils sont durs au mal et prioritairement chargés de couper les offensives adverses, de récupérer le ballon, sentinelles devant la défense.

Deux paires sortent du lot, celles qui s'affrontaient en finale du Mondial-2010 avec en point d'orgue le fameux coup de pied karaté de De Jong sur Xabi Alonso à Johannesburg. Le rugueux Néerlandais fera encore équipe avec son capitaine Van Bommel, lui aussi dur sur l'homme et spécialiste des fautes ignorées par l'arbitre. L'Espagnol, un des principaux artisans du titre de champion du Real Madrid, sera secondé par Busquets, déjà madré malgré ses 21 ans.

Khedira, dans un style plus discret, représente lui aussi une valeur sûre au Real et en équipe d'Allemagne. En France, Mvila sort d'une saison pénible à Rennes mais a rarement déçu en Bleu depuis que Laurent Blanc en a fait un inamovible titulaire. Son entorse à une cheville jeudi pourrait cependant le priver du début de l'Euro.

. Relayeurs

Ce sont les hommes à tout faire de l'entrejeu, au volume physique au-dessus de la moyenne en adeptes du "box to box" (d'une surface à l'autre), et polyvalents, sur un côté ou dans l'axe, capables de reculer en N.6 ou de se poster en meneur de jeu.

Schweinsteiger est l'âme du Bayern Munich et de l'équipe d'Allemagne par sa générosité. Saura-t-il surmonter ses déceptions (2e en championnat, coupe et C1) et ses douleurs à un mollet ? Dans un secteur similaire, Gerrard se montre exemplaire à Liverpool mais jamais vraiment convaincant en sélection. Le brassard le transcendera-t-il ? Les forfaits de Barry et surtout Lampard accroissent encore sa responsabilité.

Dans un registre plus physique, on peut ranger le Portugais Raul Meireles, qui s'était révélé au Mondial-2010, ou encore le Suédois Källström, qui a retrouvé une seconde jeunesse cette saison à Lyon.

. Meneurs

Ce sont des artistes, peu portés sur les tâches défensives mais capables de faire basculer un match par une passe lumineuse ou un geste déroutant, qu'ils soient positionnés en N.10 axiaux ou sur un côté.

Sneijder a connu une saison compliquée à l'Inter Milan mais demeure le chef d'orchestre de Bert van Marwijk chez les Néerlandais, où tout le système offensif tourne autour de lui. Et Van der Vaart, au profil similaire, se tient prêt à le suppléer.

Chez les Espagnols, ils sont trois à pouvoir tenir la baguette aux côtés de Xavi: Fabregas, Mata et Silva.

Si l'Espagne est riche en meneurs, que dire de l'Allemagne ? Özil, aussi rapide que technique, est le titulaire indiscutable de la Nationalmannschaft. Müller peut jouer ce rôle, y compris sur un côté. Et le jeune Götze, symbole de la génération dorée de Dortmund qui aura 20 ans le 3 juin, a l'occasion d'exploser au plus haut niveau.

En France, le départ de Gourcuff a tranché la question: l'animation reviendra à Nasri, même si le joueur tarde à afficher l'étendue de son talent en sélection.

ybl/pgr/jgu

PLUS:afp