NOUVELLES

Conflit étudiant: "comportement irresponsable" du gouvernement (syndicats)

01/06/2012 07:09 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Les trois plus importants syndicats du Québec ont reproché au gouvernement de Jean Charest d'avoir traité le conflit étudiant avec trop de légèreté, dans un communiqué commun publié vendredi après-midi.

Les dirigeants de la FTQ (Fédération des travailleurs du Québec), de la CSN (Confédération des syndicats nationaux) et de la CSQ (Centrale des syndicats du Québec) parlent de "comportement irresponsable, voire perturbateur" de la part du gouvernement.

"Sa décision de rompre les négociations, alors que le Québec entier souhaite une résolution de la crise, est tout simplement aberrante. N'importe quel négociateur chevronné a compris de l'état des négociations exposé hier par les parties que nous n'en étions pas au point de rupture", déclarent les leaders syndicaux dans le communiqué.

Les dirigeants des trois syndicats prédisent que si la crise n'est pas résolue d'ici à la mi-août, quand les cours doivent reprendre (après leur suspension par la loi spéciale votée le 18 mai), "la situation sera explosive et on sera de nouveau plongé dans le chaos".

Il y a "une obligation de résultats et elle passe nécessairement par la négociation", ont conclu les porte-parole syndicaux, en soulignant l'urgence de la situation.

Le conflit qui oppose les étudiants québécois au gouvernement de la province sur la hausse des frais de scolarité achève sa 16e semaine.

vs/eg

PLUS:afp