NOUVELLES

Brésil: Ronaldinho ne pense pas à la retraite malgré sa rupture avec Flamengo

01/06/2012 02:05 EDT | Actualisé 01/08/2012 05:12 EDT

Ronaldinho, qui veut quitter le club de Flamengo auquel l'oppose un litige financier évalué à 40 millions de reales (16 millions d'euros), a indiqué vendredi que sa retraite sportive "était encore loin", sans toutefois préciser le nom de son prochain club.

"Je m'imagine jouer encore quelques années de plus", a dit le joueur brésilien de 32 ans, passé par le Paris SG, Barcelone et l'AC Milan.

"La retraite est encore loin", a ajouté l'ex-vedette de la sélection brésilienne.

Ronaldinho dont les performances avec Flamengo ont été critiquées par les supporteurs du club, certains recueillant des signatures pour demander le licenciement du joueur, n'a cependant mentionné aucune offre en provenance du Brésil ou de l'étranger.

"Je me sens bien et maintenant je vais planifier le futur avec calme, avec tranquillité", a déclaré Ronaldinho, de son vrai nom, Ronaldo de Assis Moreira.

L'avocat du joueur vedette a annoncé jeudi qu'à la suite d'une décision de justice, Ronaldinho allait pouvoir quitter Flamengo, alors que le club de Rio de Janeiro doit 40 millions de reales (16 millions d'euros) à l'attaquant.

"L'athlète a obtenu que le contrat soit annulé. Le défaut de paiement en est la raison. Il y a un retard de salaire de quatre mois, ce qui est un motif valable de résiliation aux yeux de la loi", a déclaré l'avocate Gislaine Nunes.

Mécontent de la décision, le vice-président du Flamengo, Rafael de Piro, a néanmoins indiqué son intention de faire appel.

La relation entre Ronaldinho et Flamengo, qu'il a rejoint en janvier 2011, s'est détériorée, au point que l'international brésilien n'a pas répondu à la convocation du club pour un match amical jeudi à Teresina (nord-est).

L'ex-Ballon d'or 2005, était retourné au Brésil dans l'espoir de retrouver une place en sélection, en vue du Mondial-2014 organisé dans son pays.

vel/lbc/ev/grd/jfm

PLUS:afp