BAnQ : Pas de carré rouge pour les employés

Publication: Mis à jour:
La salle de lecture de la Grande Bibliothèque, à Montréal. (Radio-Canada.ca)
La salle de lecture de la Grande Bibliothèque, à Montréal. (Radio-Canada.ca)

La direction de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) est formelle. Il est interdit aux employés de l’institution de porter le carré rouge sur les heures de travail. Une décision qui choque les employés et le syndicat qui compte contester au nom de la liberté d’expression, a fait savoir le président de la Région Montréal-Laval du Syndicat de la fonction publique et Parapublique du Québec (SFPQ).

Dans une lettre adressée au président-directeur général de la BAnQ, M. Guy Berthiaume, le président du SFPQ critique ouvertement la décision de la direction d’interdire le carré rouge. Selon lui, les employés ne font que défendre l’accès à l’éducation.

«Nous, fiers employés de la Grande bibliothèque, porteurs du carré rouge, défendons notre identité et nos institutions qui prônent l’accessibilité à la culture pour tous, à l’éducation pour tous, avant de défendre un gouvernement qui ne cesse de démanteler nos services publiques sous prétexte d’économies à faire, alors que nous apprenons tous les jours que les profits de certains continuent de croitre et de croitre encore», explique le président du SFPQ, Jean-François Sylvestre.

D’après le président du SFPQ, il est contradictoire de la part de la BAnQ d’interdire le carré rouge quand, d’un autre côté, l’institution a le mandat de favoriser l’accessibilité à la culture, dit-il.

«C’est par reconnaissance envers notre institution, par reconnaissance pour l’éducation dispensée par nos parents, par nos écoles - une éducation qui représente toute notre identité - que, comme vous, nous défendons la promotion du savoir et sa démocratisation», revendique-t-il.

Une position que la direction de la BAnQ ne semble pas partager, prônant de son côté la neutralité dans la tenue vestimentaire de chez employés. «Dans son code vestimentaire, la BAnQ précise que les vêtements à slogans ou images à contenu controversé ne sont pas considérés appropriés. Le port du carré rouge, vert, blanc ou noir n’est donc pas permis pendant les heures de travail, car il représente une prise de position politique dans le contexte d’une large controverse publique», a fait savoir l’institution dans une lettre adressée à ses employés via l’intranet de la BAnQ.

RÉPONDEZ À NOTRE SONDAGE: (Suite du texte dessous)

Sondage rapide

Croyez-vous qu'il est de mise de porter le carré rouge au travail?

VOTER

Invitation à porter le carré rouge

En guise de riposte à la position de la direction de la BAnQ, le président du SFPQ a fait savoir que le syndicat à l'intention de suggérer à l’ensemble des employés de porter le symbole de la lutte étudiante.

«Il y a une suggestion pour que tout le monde soit invité à porter le carré rouge. Et ils seront avertis (les employés) des sanctions auxquelles ils s’exposent», indique Jean-François Sylvestre, précisant que le syndicat est prêt à défendre ses membres.

Selon la directrice des communications et des relations publiques de la BAnQ, il n’y a pas eu de sanction envers des employés pour le moment. «Les quelques personnes qui portaient le carré rouge les ont enlevés », dit Dominique Hétu, restant évasif sur la suite des choses.