NOUVELLES

Une nouvelle biographie raconte le parcours religieux de Barack Obama

31/05/2012 07:45 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Une nouvelle biographie qui relate le parcours de Barack Obama, de sa naissance à ses études en droit à Harvard, illustre le pragmatisme et les orientations politiques du futur président au début de sa vie adulte, notamment dans ses liens avec le pasteur controversé avec lequel il a coupé les ponts durant sa campagne électorale de 2008.

Barack Obama n'est pas arrivé dans l'église du pasteur Jeremiah Wright par hasard, écrit David Maraniss dans «Barack Obama: The Story». En tant que jeune organisateur communautaire de Chicago, Barack Obama avait besoin de l'appui des pasteurs locaux, mais il n'était pas membre d'une église. Ce «sceptique invétéré», selon les termes de M. Maraniss, s'est senti obligé de se joindre à une église au moment où il éprouvait le désir d'explorer sa relation avec Dieu.

Un pasteur qui travaillait avec Barack Obama lui a conseillé de se trouver une église hors des limites géographiques du projet dans lequel il était engagé pour éviter d'être exclu par les autres pasteurs. Ce pasteur l'a référé à Jeremiah Wright, dont l'église, la Trinity United Church of Christ, se trouvait tout juste à l'extérieur des limites du projet communautaire.

Barack Obama ne s'est pas vraiment engagé dans l'église du pasteur Wright avant son retour à Chicago après ses études à Harvard, «mais le processus a commencé à ce moment-là, en octobre 1987», écrit David Maraniss.

Le pasteur Wright a aidé Barack Obama à adopter le christianisme et l'a baptisé, ainsi que ses deux filles. M. Obama a quitté l'église quand les discours incendiaires du pasteur sont devenus une question politique en 2008.

Le livre de David Maraniss, qui sera mis en vente le 19 juin, présente plusieurs détails sur l'enfance de Barack Obama et sur sa famille. Il offre un portrait nuancé des grands-parents maternels du président, qui l'ont élevé de 1971 à 1979. Le livre raconte aussi à quel point Barack Obama avait peu de contacts avec son père, même quand il était petit.

PLUS:pc