NOUVELLES

Skype veut quadrupler cette année pour arriver au milliard d'utilisateurs

31/05/2012 05:29 EDT | Actualisé 31/07/2012 05:12 EDT

Le service de téléphonie via internet Skype espère quadrupler le nombre de ses utilisateurs pour arriver au milliard, grâce notamment à l'internet mobile et à Facebook, a déclaré jeudi son directeur général Tony Bates.

"Si (cette année) nous pouvions arriver à un milliard (d'utilisateurs) je serais très heureux", a déclaré M. Bates, qui participait à la conférence annuelle du sites d'informations spécialisées à Rancho Palos Verdes (Californie).

Pour le moment, Skype compte 250 millions d'utilisateurs par mois.

Actuellement "la première priorité" est l'internet mobile, a précisé M. Bates, qui a expliqué que "le rêve pour Skype, c'est d'être présent sur toutes les plateformes qui sont sur un élan", ce qui signifie notamment rester sur le système Apple, où Skype compte le plus de téléchargements, et sur le système Android de Google, où "la croissance est la plus forte" - le tout sans négliger les téléphones utilisant le système Windows Phone de Microsoft, maison-mère de Skype.

Il a aussi noté que le partenariat avec le site communautaire Facebook, où il se présente comme "la norme de facto pour les communications vocales et vidéo", étaient l'une des façons qui pourraient lui permettre d'atteindre son objectif de développement.

Facebook revendique à lui seul 900 millions d'utilisateurs et, selon certains cabinets de mesure de l'audience internet, dépasse régulièrement le milliard.

M. Bates a expliqué que Skype, qui appartient à Microsoft depuis sept mois mais reste géré de façon autonome dans la Silicon Valley, comptait sur le géant informatique basé à Redmond (Etat de Washington, nord-ouest) pour "étendre son implantation", mais sans se limiter aux systèmes Windows.

L'avantage de Skype, c'est qu'"on l'utilise comme on veut quand on veut", a expliqué M. Bates, "que ce soit sur des téléphones, des télévisions connectées (....), des tablettes ou des ordinateurs".

chr/sl/eg

PLUS:afp